La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Esprit mal intentionné alias Color
Messages : 49
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 16
MessageSujet: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Mar 01 Sep 2015, 03:50

[color=#ffffff]
‘‘ET AINSI SIFFLOTE LA PENOMBRE, PURE SORCIERE’’


ft. petit erable




Mon regard ambré perçait les taillis sombres que je traversais, silhouette frêle et maigre. Je ressemblais à tous les autres arbres qui parcouraient mon chemin, sentier éclairé par la faible lumière de quelques champignons. Mes yeux exprimaient la fatigue et une lueur belliqueuse. J'avais besoin, oh oui, j'en ai besoin !

« J'EN AI BESOIN AHAHAH ! »

Mon rire rauque et sinistre surplombait les cimes squelettiques des arbres noirs, faisant écho dans ce lieu silencieux. Ce sourire sadique s'étirait sur mes babines, avant de disparaître, devenant un râle chagriné. Ma tête se faisait basse, avant qu'un air neutre apparaisse sur mon visage. Mes oreilles se tournèrent vers l'origine du bruit, tandis que mon visage se détourna de l'horizon sinistre, tel un film qui repassait en boucle.

« Tu fous quoi toi ici ? Fiche le camp ! »

C'était une âme qui errait depuis bien longtemps sur ces terres. Il avait fini par disparaître tellement il était oublié, s'effaçant de plus en plus que le temps passait. Je fis un pas vers le félin, faible silhouette transparente. Je chancelai avant de lancer un coup de patte dans le visage de l'ennemi, mes griffes étincelants dans la lumière cyan des champignons. Elles déchirèrent l'image du félin, qui semblait disparaître en volute de fumée.

Je grommelai, reprenant mon chemin. Les traits de mon visage étaient étirés et mes yeux semblaient sortir de leurs orbites, pourpres et épuisés. Ma fourrure n'avait pas été nettoyée depuis belle lurette, mais qu'est-ce que cela faisait ? Je suis morte, et mon âme ne fait qu'errer. Pourtant oh, que j'en ai besoin ! Une mine réjouie s'afficha donc sur mon visage, étirant mes babines dans un sourire effrayant.  

Seulement, je m'approchais de la frontière avec le Clan des Etoiles. Un clairière s'édifiait entre les deux territoires. Les étoiles brillaient d'un côté alors que de l'autre il n'y avait que le noir. Seulement, ce tableau était peu visible à cause des branches des arbres qui s'élevaient haut. Cachée dans les buissons, mes prunelles ambrées observaient un chaton sûrement égaré.

Une idée malsaine germa dans mes pensées, tandis que je pris le soin de lisser ma fourrure et de la faire luire. Ma tête se redressa, prenant des traits doux. Je sortis alors du buisson de houx qui me camouflait, d'une démarche légère et gracieuse. A chaque pas ma queue ondulait, tandis que mes pattes s'alignaient et s'avançaient vers la boule de poils.

Près d'elle, je m'assis et mon regard la pénétra. Un sourire léger et bienveillant se dessinait sur mon visage, tandis que mes iris ambrés prenaient une teinte posée. Ma longue queue s'enroula autour de mes pattes, tandis que le ciel nocturne planait sur nos deux silhouettes. D'une voix rassurante, je lui demandai :

« Devine où tu es, Petit Erable. »


_________________
-





-


Dernière édition par Soupir Mielleux le Jeu 24 Déc 2015, 18:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Mar 01 Sep 2015, 04:05

Comme souvent, j'étais venue en rêve voir ma petite sœur, ma chère Patte Dorée. Elle apparaitrait bientôt dans mon rêve comme d'habitude, et nous discuterions longuement... Paisiblement assise, mon pelage roux et blanc étincelant, j'observais. Je ne pouvais aller plus loin sur le territoire du Clan des Etoiles, pas maintenant, je le savais bien. Alors j'inventais. J'inventais des plaines, des rivières, des landes et des marais. Je faisais apparaître forêts et montagnes... Quand j'entendis une fourrure frotter contre un buisson à la lisière de la clairière. Je ne bougeai pas. Jamais Patte Dorée ne m'avait dit ce qui s'étendait de l'autre côté. Jamais. Mais j'avais compris que je ne devais pas y aller. Soudain, une chatte au pelage brillant s'assit près de moi. Et elle me parla.


« Devine où tu es, Petit Erable. »


Je ne savais à quoi m'en tenir. Ma première pensée fut de ne rien dire. Que savais-je de ce félin? Et Patte Dorée m'avait mise en garde... En y repensant, je n'aurais jamais du lui répondre. Je me promis également de parler de cette rencontre à Fleur de Soleil. Peut-être pourrait-elle m'éclairer. Je répondis poliment:

« Au Clan des Etoiles. Je suis déjà venue ici, et ne suis pas égarée rassurez vous, madame. »


Je ne tentai pas d'engager la conversation, scrutant l'autre versant de la clairière en quête du pelage noir, des yeux turquoise et de la spirale dorée de ma sœur, ainsi que sa silhouette si semblable à la mienne.

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esprit mal intentionné alias Color
Messages : 49
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Dim 25 Oct 2015, 19:36

‘‘ET AINSI SIFFLOTE LA PENOMBRE’’

ft. petit erable



Mon regard doux observait le chaton, qui me semblait si frêle et innocent. Cependant, suite à ma question et à ma venue, elle semblait comme si rien n'était étrange. Comme si tout était normal. Si naïve et innocente. Dire que je pourrais lui arracher la vie à n'importe quel moment ! Devant tant d'arrogance, je faillis renifler de mépris. Elle a de la chance que je tombe sur elle. Il y en a pleins d'autres dans la Forêt Sombre qui n'hésiteraient pas à s'acharner sur son petit corps alors que moi je vais la prendre sous mon aile, enfin "sous mon aile".

J'en ai juste besoin. Atrocement besoin. Tous les autres étaient faibles et incapables ! J'ai fini par les tuer de mes propres crocs, ne supportant plus de voir de tels déchets. Personne dans cette foutue forêt n'en a été capable, comme quoi la nouvelle génération n'est moins que rien. Avoir assassiné ma portée n'a pas été vain finalement, comment pouvaient-ils vivre avec ces félins ? Plus le temps passe, plus ils se ramollissent. Ma génération était la meilleure, m'avoir éliminée n'a servi à rien, A RIEN ! Je ne savais si je devais placer trop d'espoir en la chatonne qui se tenait devant moi, m'observant de ces yeux limpides sans ciller. Crains-moi, chose. Un jour tu finiras par payer toi aussi.

« Au Clan des Etoiles. Je suis déjà venue ici, et ne suis pas égarée rassurez vous, madame. »

Un sourire doux s'afficha sur mes babines, tandis qu'intérieurement j'éclatais de rires. Point égarée ? Madame ? J'étais la meilleure combattante de tous les temps ! Et cette chatonne est si perdue qu'elle est aux portes de la Forêt Sombre là où des centaines de félins ont été maudits jusqu'à la fin de leurs jours dans les ténèbres ! Des criminels, des psychopathes, des fous ! Y en a tellement à l'intérieur ! Si innocente, si innocente !

D'après ses dires, elle est déjà venue. Tant mieux, elle sera sûrement plus facile à manipuler. Mon existence est déjà comptée. Comment ces saletés de vermines ont pu m'oublier dans ce bas-monde ? Je vais me venger, me venger ! Ils verront qu'ils ont eu tort d'oublier un monstre tel que moi ! Je les tuerai par milliers s'il le faut ! Je veux juste ça, j'en ai tellement besoin... Mon corps commençait déjà à faiblir et j'avais l'impression que le vent pouvait m'emporter, m'effacer, comme je l'ai fait à ce félin inutile juste avant.

Cette chatonne va m'aider. Cela faisait si longtemps que je n'ai pas contacté des vrais félins, en chair et en os. La voir près de moi me revitalisait déjà. Ma queue touffue caressa tendrement la joue de Petit Erable. Son pelage si clair contrastait tellement des environs ! Il fait si sombre, si sombre. Si on observait bien on se ressemblait. Ma fourrure s'est juste déteint dans les ténèbres. D'une voix douce et claire, je miaulai, comme si mes paroles étaient faites de miel et de lait frais :

« Effectivement, tu es au Clan des Etoiles. Mes babines s'étirèrent doucement, affichant un sourire rassurant. Dis-moi, quel est ton rêve ? Si tu réponds ce à quoi je m'attendais, je te promets de t'aider dans tes choix et de te guider. Tu auras tellement de savoir que tous tes rêves deviendront réalité. »



_________________
-





-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Jeu 29 Oct 2015, 06:14


Après mes paroles, la femelle eut un sourire doux.
Mais pour être totalement honnête, je m'en désintéressai très vite, reportant mon regard et mon attention vers les terres étoilées. J'aurais tellement voulu les visiter en compagnie de Patte Dorée...
Mais si le Clan des Etoiles l'avait rappelée, il avait décidé de me laisser la vie, et il s'écoulerait encore un temps avant que je ne puisse la rejoindre... Au moins, je pourrais la voir dans mes rêves, jusqu'à ce que la mort nous réunisse. J'eus un petit sourire au souvenir de nos escapades précédentes et de notre toute première rencontre...
Mon pelage étincelant brillait comme une flamme dans la nuit, tandis que mes yeux turquoises identiques aux siens s'illuminaient de joie à la pensée de ma chère petite sœur. J'espérais tellement voir son pelage se dessiner dans la nuit, l'entendre me murmurer une excuse pour le retard, et pouvoir presser ma fourrure contre la sienne...
Je l'aimais tellement...
Soudain, cette chatte caressa ma joue de sa queue, avec un sourire rassurant. Mais au fond de moi, je commençais quand même à me poser des questions. Mais je la laissai parler:

« Effectivement, tu es au Clan des Etoiles. Dis-moi, quel est ton rêve ? Si tu réponds ce à quoi je m'attendais, je te promets de t'aider dans tes choix et de te guider. Tu auras tellement de savoir que tous tes rêves deviendront réalité. »


Mon rêve, devenir réalité? Impossible, et je le lui fis savoir aussitôt, d'un ton égal :

« Cela n'est malheureusement pas possible, et ne le sera jamais... Mon rêve est que ma sœur vive, et nul ne peut ramener les félins du Clan des Etoiles, même avec tout le savoir du monde... L'avantage, cependant, est qu'elle me guide, m'aide et me protège, depuis la Toison Argentée. Et je la vois en rêve. »


Puis le silence se fit à nouveau, tandis que je scrutais la lande étoilée à la recherche de la silhouette si reconnaissable. Finalement, mon regard s'arrêta sur une spirale dorée au milieu d'un pelage noir comme la nuit. Les prunelles bleues, identiques aux miennes...
Je laissai échapper un doux ronronnement, et l'attendis, masquant de mon mieux mon impatience. Elle était encore assez loin, et n'arriverait pas avant un moment...
Et je me rappelai mon idée de parler à Fleur de Soleil de ma rencontre. Je miaulai donc:

« Et vous, quel est votre nom? Qui étiez-vous, autrefois? »


_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esprit mal intentionné alias Color
Messages : 49
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Jeu 24 Déc 2015, 18:19

‘‘ET AINSI SIFFLOTE LA PENOMBRE’’

ft. petit erable



Un doux ronron remontait dans ma gorge, comme une berceuse. Mes yeux perçants observaient la chatonne, paisiblement. Mes muscles roulaient sous ma fourrure, tandis que ma queue reposait près de mes pattes blanches, si blanches. Où est passé tout ce rouge que j'ai connu avant la mort ? Ça me parait si loin, mais si proche à la fois. Dis mon nom, mon chaton, dis-le. La praire si sage semblait être une bulle dans le temps. Rien n'était trop vif ou trop pâle, rien n'était trop calme ou trop bruyant. Ah, ça fait si longtemps que mon temps est compté, cette illusion me répugne.  

« Cela n'est malheureusement pas possible, et ne le sera jamais... Mon rêve est que ma sœur vive, et nul ne peut ramener les félins du Clan des Etoiles, même avec tout le savoir du monde... L'avantage, cependant, est qu'elle me guide, m'aide et me protège, depuis la Toison Argentée. Et je la vois en rêve. »

Vraiment ? Et bien la prochaine fois que je verrais ta soeur, se promener entre les frontières du sombre et du "bon", je lui arracherai sa seconde vie, comme je l'ai fait avec tant d'intrus sur mes terres, nos terres. La chatonne ne cillait pas, me parlait d'un ton égal, tout en portant son regard sur les plaines de ces stupides félins. Si elle savait ! Quelle arrogance ! Un seul coup de griffe dans sa frêle chair, un seul coup de crocs dans sa gorge fine, et c'en est fini.    

« Et vous, quel est votre nom ? Qui étiez-vous, autrefois ? »

Un rire s'échappa de mes babines. Je ne pouvais pas me retenir plus longtemps. Qu'est-ce qu'elle croit faire ? On ne me pose pas de questions à moi. La réponse risque d'être bien affreuse, sanglante, mauvaise, sarcastique. Mais elle ne me servira à rien, bien trop de foi envers ses ancêtres. Quoique la menace pourrait m'aider à tendre ces fils manipulateurs. Enfin, je pense trouver de meilleurs candidats. Le masque tombe.

« Que crois-tu frêle créature ? Pouvoir jouer ce jeu avec moi ? »

Mes yeux perçants et avides de violence fixaient la féline. Un sourire sadique étirait mes babines de toute leur longueur. Ma fourrure était hirsute et mes muscles se faisaient un malin plaisir de pouvoir jouer à nouveau. Ce jeu, qui m'a coûté la vie. Mais il ne m'arrachera jamais la deuxième ! Je renversai alors la chatonne d'un coup de patte sur le poitrail, et la maintiens au sol. Mon museau s'approcha de son visage, mes crocs jaunes dévoilés dans un sourire effrayant.

« Crois-moi, j'ai tellement envie d'arracher ta vie ! Je pourrais le faire à ta soeur aussi, si elle fouille un peu trop loin sur la frontière. Un rire diabolique s'échappa de ma gorge, tandis que je continuai de ma voix mielleuse. Tu penses que le monde dans l'au-delà est beau ? Tu penses qu'on va tous un jour, finir dans le Clan des Etoiles ? Et bien tu te trompes ! Si naïfs en bas ! Trop naïfs ! Ma voix tremblait de fureur et de folie, postillonnant ma bave sur son visage si innocent. Non, il y a deux monde. Et je ne fais pas partie de ces imbéciles avec leurs yeux rieurs ! O, souviens toi de moi. On va sûrement se revoir. Je te surveille depuis tous les coins d'ombre. Souviens-toi de moi, petite. Soupir Mielleux. »

Après cette tirade, je relâchai la gamine, relevant ma patte aux griffes abimées et longues. Mes yeux perçaient la pénombre dans laquelle je m'enfonçais, fixant Petit Érable, avant que je ne disparaisse dans ces terres si sombres.  

_________________
-





-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   Mar 16 Fév 2016, 23:49

Tout à coup, je ressentis comme une impression de danger. Je ne savais pas ce qui se passait, mais j'avais peur. Et le sourire étrange, et désormais différent de l'inconnue ne fit que me conforter dans cette idée... Un rire mauvais. Un rire méchant. Un rire... Dangereux. Et soudain, disparue la chatte rassurante, comme on enlève un masque. Comme un voile qui se déchire, isolant le paradis de l'enfer, dévoilant les flammes et le fleuve mortel. Et là, sans aucun doute, les yeux plongés dans ceux de cette femelle sans doute folle à lier, j'étais indiscutablement en enfer... Elle miaula d'un ton incisif :

« Que crois-tu frêle créature ? Pouvoir jouer ce jeu avec moi ? »

Je n'eus pas le temps de comprendre que je me retrouvai au sol, plaquée par une patte de cette inconnue au sourire sadique, découvrant des crocs qui, je le savais désormais, servaient à tuer. Des crocs beaucoup trop proches de mon visage et de mon cou... Ses yeux scintillaient d'une flamme inquiétante et folle. Folle de vengeance... Elle me siffla à nouveau, éclatant d'un rire dément qui m'aurait fait frissonner si j'avais pu ressentir encore plus de terreur, la voix vibrante de colère :

« Crois-moi, j'ai tellement envie d'arracher ta vie ! Je pourrais le faire à ta soeur aussi, si elle fouille un peu trop loin sur la frontière. Tu penses que le monde dans l'au-delà est beau ? Tu penses qu'on va tous un jour, finir dans le Clan des Etoiles ? Et bien tu te trompes ! Si naïfs en bas ! Trop naïfs ! Non, il y a deux monde. Et je ne fais pas partie de ces imbéciles avec leurs yeux rieurs ! O, souviens toi de moi. On va sûrement se revoir. Je te surveille depuis tous les coins d'ombre. Souviens-toi de moi, petite. Soupir Mielleux. »

Et sur ces mots, la nommée Soupir Mielleux me lâcha pour disparaître dans la pénombre, les étincelles de ses yeux, commes des braises ardentes, continuant de me hanter encore un peu jusqu'à ce que la nuit l'engloutisse. Je me retournai alors et courus aussi vite que possible vers les terres étoilées, vers Patte Dorée, fuyant ce monde d'ombres et de spectres de toute la vitesse de mes pattes. Mais je me fis une promesse. En fuyant, j'avais vu ces fantômes errer comme des âmes abandonnées prêtes à disparaître au premier coup de griffe qui les évaporerait. Je me tournai une dernière fois vers ce Territoire maudit et soufflai :

« Je ferai tout mon possible pour ne pas te revoir. Mais je jure que si tu fais le moindre mal à ma petite sœur, je ferai de toi un de ces fantômes, et tu ne pourras plus jamais porter atteinte aux autres... »

Et dans la lumière mon pelage s'enflamma, comme pour attester la véracité de mes dires. Je ne savais pas si cela était possible, mais j'espérais fortement que oui. Patte Dorée arriva peu après, tandis que je remettais en ordre ma fourrure, et un sourire illumina mon visage. Cette nuit-là, je lui fis promettre de ne jamais s'aventurer sur ces terres sombres et désolées. Pour elle. Pour moi.

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]   

Revenir en haut Aller en bas
 

et ainsi sifflote la pénombre, pure sorcière. [Rêve]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» Critique de la raison pure [essai]
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» Nombre de SP requis jusque lvl140.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Tanières :: La Pouponnière-