La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 Prince des Embruns — « L'amour naît dans un regard, grandit dans un baiser, meurt dans une larme. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Prince des Embruns — « L'amour naît dans un regard, grandit dans un baiser, meurt dans une larme. »   Sam 07 Mar 2015, 17:00


PRINCE DES EMBRUNS ▲
NOM  → Prince des Embruns.
  AGE  → Trente lunes.
  CLAN  → Vent.
  RANG  → Lieutenant, ou sinon simple guerrier.
  SEXE  → Mâle.
  ORIGINES → Papa. J’aimerais tellement que tu te souviennes de moi, que tu te rappelles au moins mon nom. Mais je ne sais pas si c’est le cas et je ne le saurai sans doute jamais. Nous n’aurons peut-être pas l’occasion de nous revoir et c’est sûrement mieux ainsi. J’ai refait ma vie, loin de toi, loin de mon clan. Malgré tout, je serai toujours ton fils et tu seras toujours mon père. Pour toujours et à jamais.

Et toi, maman, tu es si belle. Je me rappelle de toi comme si tu étais là, en face de moi, et que je pouvais observer les lignes de ton visage et de ton corps tout entier. Sache que je ne t’en veux pas d’avoir engendré un monstre, celui-là même qui a brisé ma vie. Tu n’y étais pour rien. Tu n’y es pour rien. Tu ne savais pas ce qui allait arriver. Maintenant, tes deux fils sont des monstres assoiffés de sang. Lui comme moi. Je suis bien conscient de ce que je suis mais je ne pourrai pas m’arrêter tant qu’il ne sera pas mort. Tant que je ne l’aurai pas tué de mes propres griffes. Excuse-moi, maman. Excuse-moi du mal que je vais te causer. Mais c’est pour notre bien à tous.

Quant à toi, ma sœur, ma chère sœur. Je n’ai pas pu passer autant de temps avec toi que je l’aurais souhaité, dernièrement. Mais je n’oublie pas, et toi non plus, j’espère, que nous sommes liés et que rien ni personne ne pourra nous séparer. Un jour, je te retrouverai. Un jour, je te reverrai. Je te le promets. N'oublie jamais que tu as été mon soleil dans ce monde de ténèbres. Celle qui m’a empêché de me faire engloutir par mes propres démons. Celle qui m’a aidé à vivre au jour le jour. Celle qui m’a aidé à combattre le monstre que je suis. Je t’aime.

Enfin, toi, mon demi-frère, tu as beau faire partie de ma famille, il n’y a pas de termes pour exprimer ce que je ressens pour toi. Dégoût. Haine. Si les mots me manquent, sache que ma volonté, elle, ne faiblit pas. Je te traquerai et je te tuerai. N’essaie pas de m’échapper, tu ne feras que retarder le moment d’une longue, d’une très longue agonie.
ORIENTATION  → Hétérosexuel.
AMBITION  → Vivre. Survivre. Se venger. Être courageux.
DEVISE  → « L'amour naît dans un regard, grandit dans un baiser, meurt dans une larme. »

  CODE DU REGLEMENT  →
 
YOU CAN PLAY ANY CHARACTER & YET BEING NOBODY JUST AS ONE MAY SMILE & SMILE & BE A VILLAIN
Accompli. Admirable. Sculptural. Illustre. Altier. Noble. Juvénile. Vif. Énergique. Agile. Véloce. Leste. Désinvolte. Habile. Persévérant. Résigné. Endurant. Je suis ces mots. Ils reflètent foncièrement ce que je suis et ce que je tends à être.

Je suis un de ces êtres qu’on n’oublie pas si facilement.

Physiquement, j’ai un pelage bicolore. Quant à mes yeux, ils sont vairons : l’un est d’ambre, l’autre d’azur. D’un bleu semblable au firmament lors de la période estivale, semblable aux lagons paradisiaques de contrées encore inexplorées, semblable à tant et tant d'éléments tous aussi ineffables les uns que les autres. Des iris capables de vous plonger dans la plus grande perplexité dès lors que vous songez à les contempler. Dès lors que vous songez à vous perdre dans cette vaste étendue nuancée de reflets anthracites et azurés. Je le sais. Je n’ai qu’à voir votre regard chaque fois que vous contemplez le mien. Je suppose qu’il faut de la volonté pour en sortir. Regardez-moi encore. Vous vous sentez faiblir tandis qu'une duveteuse sensation de quiétude vous enveloppe et vous berce. Invulnérable, voilà ce que vous devenez. Je pourrais vous tuer si je le voulais. Mais je ne le ferai pas. Pas tant que le monstre que je suis parfois n’aura pas pris le contrôle de mes moindres pensées.
Le Tobias que je suis est un être vil et abject. On ne me qualifie pas de démon pour rien. J’aurais tout à fait eu ma place dans la Tribu des Incubes, mais le sort en a décidé autrement. Méfiez-vous car il ne fait jamais bon de rester en ma compagnie. Je m'empresserai de vous berner, de vous tendre un piège et de vous prendre dans les mailles de mon filet. Je suis bien plus rusé que vous ne le pensez. Je vous manipulerai si je le peux puis quand je me lasserai de vous, je tournerai mes yeux vairons, mes yeux maudits et gorgés d’une rage incommensurable vers votre personne. Votre dernière heure sera proche. A ce moment-là, il vous faudra courir pour sauver votre peau.
Je suis également ombrageux, prompte à réagir rapidement. Vif, endurant, personne ne peut me battre. J’en reste persuadé. J’ai une sacrée force de caractère. Je ne me laisse pas marcher sur les pattes et je n’hésiterai pas à remettre les autres à leur place. Je suis conscient que je suis orgueilleux, vaniteux et cruel. Mais je n’en ai que faire. J’ai tous les défauts du monde, mais je saurais en faire des qualités pour terrasser celui qui a brisé ma vie. Je suis implacable. Ma volonté est de fer. Il mourra de mes propres griffes.

J’ai souvent entendu que la vengeance procède toujours de la faiblesse de l'âme, qui n'est pas capable de supporter les injures. Alors, d’une certaine manière, je suis faible. Je ne suis pas courageux. Je suis égoïste. Mais j’ai de la volonté et ça, personne ne pourrait le nier.

Quant au Prince des Embruns que je suis par moments et que je retrouve peu à peu, il est d’une bonté à toute épreuve. Il veut être brave, désintéressé, intelligent, honnête et indulgent. Il le désire de tout son corps, de toute son âme mais ne pourra jamais l’être tant qu’il n’aura pas accompli sa quête.

Pour l’instant, je ne suis que l’ombre de moi-même.

FOOLS LEARN FROM EXPERIENCES WHILE WISES LEARN FROM HISTORY
THIS IS A STORY FULL OF HAPPINESS ▲