La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 J'avais l'espoir de ne pas te voir. » Chasseur des Songes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: J'avais l'espoir de ne pas te voir. » Chasseur des Songes.   Dim 30 Aoû 2015, 20:57


Le matou gris entrouvre les yeux lentement, regrettant presque aussitôt son choix. La lumière qui arrive à filtrer agresse presque immédiatement ses pupilles dilatées qui ne tardent pas à se rétracter en deux fines fentes alors qu'il les referme aussitôt pour les protéger. Prenant une profonde inspiration, il tente de se convaincre mentalement que cette journée ne sera pas si terrible. Peine perdue. Ses orbes pers s'ouvrent à nouveau, préparées à l'assaut lumineux qui les attend alors qu'il s'extirpe définitivement des bras de Morphée, chassant les derniers engourdissements du sommeil par des étirements. D'une démarche souple il sort de la tanière des guerriers pour contempler quelques instants l'activité matinale qui agite le clan dont il fait parti. Chaque membre s'occupe d'une tâche qui lui est confiée avec efficacité. Quelques chatons s'aventurent hors de la chaleur de leur mère pour jouer sous la vigilance des premiers rayons du soleil. Quelques apprentis partent au trot rejoindre leurs mentors pour l'entraînement. Chasse, entraînement au combat? Il n'a qu'à se contenter de tendre l'oreille pour capter quelques bribes de conversation entre deux jeunes chats sur qui son regard se pose.

« Tu verras... bien t'amuser... meilleur... jamais vu ! »

Le mâle gris en roule presque des yeux. Cela ne répondait en rien à sa question. Visiblement l'apprenti est en train de faire maintes et maintes éloges au sujet de son mentor, rien de tel pour augmenter l'ego de ce dernier. Pas étonnant qu'ils prennent la grosse tête après ça, pense brièvement Murmure. Le mâle rayé finit par se diriger vers le tas de gibier pour y prélever un rongeur. Il le dépèce en quelques coups de crocs précis, se faisant intérieurement la réflexion qu'une petite partie de chasse ne lui ferait pas de mal. Ses yeux se posent sur un point vague tandis qu'il mastique rapidement le petit tas de chair qui se trouve à ses pattes. De plus il y a peu de chances que les autres félidés l'empêchent de partir chasser en solitaire. Il enterre rapidement le corps du rongeur en se léchant machinalement les babines avant de partir hors du camp. Il ne sait pas encore où est-ce qu'il allait chasser mais il a le temps d'y réfléchir.

Il se déplace avec aisance dans la végétation, son expression aussi atone qu'à son habitude, les seules choses qui semblent réellement vivantes chez lui son ses oreilles qui guettent le moindre son. Sa gueule s'entrouvre pour capter les effluves des alentours. Rien qui ne l'intéresse, juste quelques pistes des membres de la patrouille de l'aube. Le guerrier décide donc de s'éloigner en direction de la frontière la plus proche ou alors vers la montagne, il trouvera bien une piste de gibier en chemin… La deuxième option a l'air plus alléchante pour aujourd'hui selon le félin gris. Ses foulées se font plus longues au fur et à mesure que ses muscles s'habituent à l'effort, rejetant définitivement la raideur qui avait été apportée par le sommeil. À force de rôder dans les environs, Murmure déniche enfin la piste d'une proie. Entrouvrant la gueule, il reconnaît l'odeur caractéristiques des rongeurs. Un mulot, sûrement.  Le mâle gris se tapit presque aussitôt au sol, s'approchant de sa cible à pas de loup. Pour peu ses mâchoires trembleraient par réflexe, voyant déjà le gibier dans l'étau mortel que représente sa dentition, mais il continue d'avancer. Doucement, silencieusement, sûrement. Ses pupilles se rétractent juste avant que ses longues pattes le propulsent en avant d'un bond qui a certainement été pratiqué de nombreuses fois dans le but d'être impeccable. Le mulot n'a aucune chance, il se retrouve bientôt cerné entre les griffes du félidé rayé. Ne tardant pas, la victime cesse définitivement de respirer après un coup de croc bien placé.

Murmure d'Autrefois l'enterre rapidement avant de scanner les environs de ses yeux pers désabusés. Peut-être trouvera-t-il autre chose dans les alentours. Se remettant en route sur le territoire, il ne tarde pas à distinguer une silhouette familière. Un certain agacement lui fait plisser les yeux pour établir l'identité du félin qui s'approche. C'est avec un désagréable plaisir qu'il reconnaît Chasseur des Songes, ainsi le guerrier préfère s'asseoir en conservant son habituelle façade neutre alors qu'il gronderait bien pour la forme s'il le pouvait. La queue soigneusement enroulée autour des pattes, il toise son ennemi d'enfance sans rien dire. Il sait pertinemment que l'autre parlera en premier de toutes manières.

Revenir en haut Aller en bas
 

J'avais l'espoir de ne pas te voir. » Chasseur des Songes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Territoires du Clan de l'Ombre :: Les Montagnes-