La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 Le beau et la clocharde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Le beau et la clocharde   Sam 11 Juil 2015, 17:25

Le Beau et La Clocharde
[Pv Ducky]

Ce matin comme beaucoup d'autres a cause d'un mentor très occuper dans ses taches de lieutenant, Nuage Étincelant n'avais pas entraînement.
L'apprentie commençait a en avoir marre. à ce rythme, Nuage de Saphir serait bien plus forte qu'elle et deviendrais guerrière avant elle ! Mais Nuage Étincelant ne se laisse pas faire et fait de son mieux a chaque entraînement.
Elle était en plus de mauvaise humeur parce qu'une une grosse patte venait de briser sa queue en lambeau.
Mais devinez qui a briser son divin rêve ?
C'était monsieur Griffe d'Acier.
Ce mâle, Nuage Étincelant ne le comprenais pas.
Il était comment dire... Bizarre voir méchant et de plus il prenait un malin plaisir a embêter l'apprentie.
D'ailleurs celle ci n'avait toujours pas saisi ce qui le poussait a faire ça.
Il était venue réveiller Nuage de Blizzard d'après ce qu'elle avait entendue.
Nuage de Blizzard... Lui au moins il avait de la chance de partir a l'entraînement.
Il avait commencer son enseignement après Nuage Étincelant mais pourtant, il paraissait déjà bien plus fort qu'elle.
M'enfin l'apprentie suivit le jeune mâle noir dehors puis alla s'allonger plus loin.
Elle se fit une toilette complète pour ne pas ressembler a un buisson de houx puis elle profita du soleil quelques instants.
Encore une journée a rien faire...
Nuage Étincelant commençait a être en retard, elle le voyait.
Elle voulait bien faire un entraînement avec un autre apprenti et un autre mentor,
comme ça elle pourrait quand même progresser et devenir guerrière en même temps que sa sœur.
Oui rien ne lui serait pire que de ne pas faire sa veiller avec Nuage de Saphir.
Son regard se posa sur Griffe d'Acier le fameux.
Lui aussi d'ailleurs il la regardait d'un air les plus méprisable.
Mais que me veux t'il encore celui là ??
C'est alors que le guerrier bien musclé s'approcha d'elle.
Nuage Étincelant en réprima un frisson.

~ellipse~

Nuage Étincelant était en direction du territoire des bipèdes.
Elle était plus que jamais énerver.
Monsieur Griffe d'Acier pense que les femelles ne font rien ? Surtout moi ? Et bien il va voir !
En effet le guerrier avait dit toutes ces choses a Nuage Étincelant.
Celle ci l'avait d'ailleurs contre dit, alors le mâle lui avait lancer un défi : Prouver qu'elle servait a quelque chose.
Il lui as dit de voir si aucun chat de la ville ne venait pour déclarer la guerre aux clans.
Au début Nuage Étincelant n'avait pas compris le sens de ce défi.
Aucun chat n'oserais nous défiez !
Puis elle avait pris ce défit comme une opportunité de contredire Griffe d'Acier.
C'est alors que l'apprentie crème pausa ses pattes dans les territoires des bipèdes.
Une affreuse odeur picota la truffe rose de Nuage Étincelant.
Qu'elle odeur abominable ! Pire que le charnier, pire que le chemin du tonnerre !
Mais comment pouvait on faire pire que le chemin du tonnerre ??
Malheureusement, elle se devait de continuer ne serais-ce que d'une dizaine de pas.
Alors elle entra dans la ville.
Tout était gris, tout était... Mort.
Il n'y avait pas une touffe d'herbe au sol, Nuage Étincelant ne se sentait pas bien.
Elle en avait quelques vertiges.
C'est alors qu'elle vis qu'une fissure s'était former sur une des couches qui entourais les nid de bipèdes. Et de l'autre côté il y a avait de l'herbe !
Nuage Étincelant se précipita vers la fissure et avec un peu de mal, se glissa a l'intérieur.
De l'herbe...
L'apprentie se sentais beaucoup mieux après en.
Mais elle était en territoire inconnu.
Tout ce qui était autour d'elle lui était inconnu.

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 


Dernière édition par Nuage Étincelant le Dim 26 Juil 2015, 18:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Messages : 97
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Dim 12 Juil 2015, 02:05

Shampouiner de partout, Duke prenait son bain quotidien. Beaucoup de félin n'appréciait pas la flotte et le chat domestique avait toujours désapprouver leur avis à ce propos. L'eau chaude continuer de se déverser en douceur avec régularité sur son dos faisant l'office d'un massage et les frottements lents de sa maîtresse l'apaisait. Il ne comprit pas vraiment ce qu'elle était en train de lui dire, mais à en juger le timbre de sa voix, elle avait l'air ravi que son "petit bébé" soit heureux. Duke laissa échapper un ronronnement fluet en guise de réponse et elle l'embrassa délicatement sur le front.

Lorsqu'elle le fit sortir de la baignoire sur un tapis de fourrure rouge, elle s'empressa de le couvrir de sa serviette personnelle bleue céleste, brodée de deux lettres de son nom "DK". Vient ensuite le moment de lui couper les griffes. La Bipède l'allongea sur une table blanche confortable, la serviette encore sur le dos, Duke se laissa pouponné. Un chat de sa qualité ne pourrait pas se trouver sans soins appropriés. Le riche matou laissa son regard se promener à travers l'unique hublot, le temps était particulièrement radieux. Un temps qui lui rappela une personne en particulier, à l'image de son souvenir, son cœur se serra, puis, il ressaisit.

Son auguste personne ne se rabaisserait pas à courir dans la forêt après sa séance de soin. Pourtant, Duke s'ennuyait tout seul dans son grand manoir. Quand un son harmonieux se fit entendre, le matou bleuté tendit l'oreille. Son maisonnier jouait. Les dièses et les bémols entraient en cadence régulière dans le creux de son ouïe et la tentation de s'en approchait était trop forte pour la repousser. Les doigts nus de Paul dansèrent sur un clavier blanc et noir. Duke sauta sur le long tabouret sur lequel son esclave était assit et l'observa avec curiosité. Il l'avait déjà entendu jouer des morceaux de ce piano. Le riche félidé dégusta le son divin qu'il en sortait. Toutes sortes d'émotions étamaient de son être au fur et à mesurer que les notes devaient plus aigu ou plus graves. Décidément cet instrument était aussi noble que lui !

Lorsque Duke miaula faiblement pour signifier qu'il avait faim, oui ressentir un morceau lui donnait toujours faim. Paul cessa de jouer et lui caressa doucement la tête avant de le transporter dans la cuisine, jusqu'à son couffin d'un beau rouge bordeaux rembourré pour reposer ses jeunes os. Le maisonnier ne tarda pas à sortir une assiette en porcelaine et une viande de qualité tout droit venu des meilleurs traiteurs de la ville. Le tout assaisonné qu'une qualité suffisante de poivre, de sel et de persil.

Lorsque la Star du Net fut repus, il s'autorisa une sieste sur son lit de prince, à l'autre bout du couloir. Le ventre gonflé et encore chaud après avoir mangé à satiété. Duke n'eut pas de mal à s'endormir. Le noble matou fit un rêve des plus étranges. Il se voyait à la troisième personne, famélique, poisseux et le plus amer à avaler dans ce songe était qu'il était devenu.... sauvage ! Grattant la terre pour déterrer des cadavres d'animaux déjà consommés par d'autre. Lui, mettre ses belles lèvres dans une structure déjà utilisé par quelqu'un d'autre ! Un miaulement fantomatique venue de derrière son dos le réveilla en sursaut. Duke tremblait. Se remettre sur ses pattes constituait un véritable défi. Sa queue s'agita nerveusement sur les côtés jusqu'à ce qu'il puisse s'observer dans un miroir à sa hauteur. Ouf ! Il était toujours aussi beau que lorsqu'il s'était endormi. Son merveilleux pelage bleuté, ses augustes iris vertes, sa silhouette sculpté avec art, tout était en place.

Pour se changer les idées, Duke traversa toutes les pièces de son manoir et miaula pour que ses bipèdes lui ouvre la porte. La chatière ? Pas question de l'utiliser. Elle le décoiffer sans cesse. Justement Martine arriva sur la pointe des pieds comme si elle n'osait pas salir le beau carrelage en damier. Effectivement il serait dommage pour le riche matou de ne plus pouvoir s'admirer au travers du sol de sa propriété.

Madame la maisonnière lui enfila ses jolies pantoufles d'été et le déposa sur le pas de la porte, lui murmurant quelques mots qu'il ne comprit pas. A en juger son timbre doux, ses paroles étaient gentilles. Quand il s'avança dans son immense jardin, une odeur âcre osa pénétrer à l'intérieur de ses narines. Sa curiosité cancanière plus que son exaspération des quémandeurs du quartier qu'il était certain de trouver prit le dessus. Et si cette fois-ci ce n'était pas un chat venu lui réclamer de l'argent ? L'odeur était différente, elle ressemblait à celle d'un félin du clan... de quel clan déjà ? De l'ombre. Il n'avait vu qu'un membre de cette tribu récemment. Prudemment le Bleu Russe s'approcha. Quand la belle personne qu'il était repéra un autre félin dans son champ de vision il siffla :

- Je suppose que tu n'as jamais rien vu d'aussi beau !

Bien sûr, il parlait de lui, pas du jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Dim 12 Juil 2015, 20:58

Nuage Étincelant était complètement perdu.
Elle avait atterrit dans un jardin de bipède ou l'herbe était fraîchement couper.
Même ici l'odeur était plus qu’écœurante, il fallait qu'elle trouve un moyen de rentrer.
Seulement... Par où je suis arriver ? Même si je sors d'ici je serait complètement perdu...
Elle ne savait que faire... Elle était dans une impasse.
Elle décida d'inspecter les environ de ce jardin.
Avec un peu de chance elle pourrait trouver un perchoir pour regarder les alentours vu de haut.
Mais ce fut peine perdu.
Ce jardin avait beau être énorme, il n'y avait aucune prise accessible pour grimper.
Elle retourna au point de départ.
Nuage Étincelant avait beau se creuser les méninge, impossible pour elle de trouver une autre solution que de ressortir par le trou et chercher désespérément le chemin du retour.
Mais alors qu'elle allait se diriger vers la fissure, un miaulement se fit entendre.

Je suppose que tu n'as jamais rien vu d'aussi beau !

L'apprentie se retourna et vit alors un chat au pelage bleuté positionner juste devant l'immense nid de bipède.
Elle n'avait jamais vu un pelage semblable a celui ci.
Un chat domestique...  
Ça non plus Nuage Étincelant n'en avait pas vu.
Le domestique avait l'air d'attendre une réponse.
Mais de quoi parles t'il ? A ! Peut être le jardin...
Il était vrai que ce jardin malgré le fait qu'il empestait le bipède et le synthétique était plutôt joli.

Oui il est pas mal... Il n'est... Pas comme mon entourage habituel

Dit elle avec un sourire désolé.
Quand soudain elle eu une idée.
Si je gagne la confiance de ce chat je pourrais peut être lui demander d'être mon guide...

C...Comment t'appelles tu ? C'est chez toi ici ?

Et oui, la rencontre de quelqu'un de plus âgé stresse toujours Nuage Étincelant.
Le matou était en effet un peu plus grand que lui, ça ce voyait.
Il devait avoir 3 ou 4 lunes de plus qu'elle.
Elle vit aussi que son pelage brillais d'un bel éclat.
Il a du faire sa toilette
Mais son pelage était tellement propre ce n'était pas naturel.

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 


Dernière édition par Nuage Étincelant le Dim 26 Juil 2015, 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Messages : 97
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Mer 15 Juil 2015, 02:12

Duke identifia plus amplement son interlocutrice. Quelle créature laide. Chétive, le pelage si couvert de crasse qu'il était difficile de s'imaginer la couleur de ses poils. La Star d'Internet exprima une grimace de dégoût, tout en levant sa ravissante patte légèrement, comme s'il ne pouvait consentir l'idée d'effleurer le sol que la sauvage avait elle-même toucher. Lorsque ses divines narines respiraient l'odeur nauséabonde qu'étamait de son interlocutrice, le Bleu Russe eut le tournis. La sauvage réveilla sa lucidité :

Oui il est pas mal... Il n'est... Pas comme mon entourage habituel

Son sourire désolé laissa apparaître un comportement stressé. Comment ne pas l'être face à un si beau mâle tel que lui-même ? Toutefois le mot "pas mal" n'est pas vraiment ce qui le caractérisait le mieux. Parfait convenait mieux. Même ce terme était bien trop faible pour décrire l'être merveilleux qu'il était. Finalement, la sauvage se décida à en savoir plus sur lui :

C...Comment t'appelles-tu ? C'est chez toi ici ?

Duke agita une oreille indigné. Comment ? Elle ne le connaissait pas ? Pourtant, il était internationalement connu ! Tous ses fans se bousculaient par milliers à l'entrée de son manoir en espérant l'apercevoir, d'autres, plus ambitieux rêvaient de pouvoir lui toucher la fourrure et... elle...elle osait lui demander son nom ? Quelle genre d'imbécile sans aucun savoir vivre était-elle ? Le félin au pelage superficiel dissimula sa consternation derrière un geste féminin de la patte. Puis daigna finalement à répondre d'une voix aussi noble qu'il l'était lui-même :

- Huum c'est étonnant que tu ne connaisses pas.

Il cessa d'examiner ses belles griffes blanches et fit des gestes circulaires de sa patte maîtresse. Le Bleu Russe monta ensuite sa longue même poilu qui lui était tombé devant les yeux avant de poursuive d'un ton égal :

- Je m'appelle Duke.

En annonçant son prénom aussi charismatique que lui-même, le riche matou s'approcha de la clocharde, laissant une distance de sécurité, avant de lui tourner autour comme pour mieux la cerner. Tendant d'ignorer l'odeur nauséabonde qui s'échappait toujours intensément de son pelage, Duke fronça les sourcils en remarquant que son invitée était beaucoup plus jeune que lui. Les sauvages sont nés dans la forêt ? Cette idée était aussi inconcevable que de le voir pauvre à mendier sous un pont en plein hiver. La Star du Net s'arrêta de tourner et sauta sur une petite statue à son effigie près de sa fontaine centrale. Se couchant royalement sur le dos, les quatre fers en l'air, le noble félin au pedigree irréprochable continua, en désignant les objets qu'il citait du bout de la queue :

- Oui. Ici c'est chez moi. Chaque pierre, chaque brin d'herbe, chaque goutte d'eau, chaque parcelle de cette clôture et de celle là, m'appartiennent.

Duke semblait très fier de ses possessions. Il y avait de quoi. Cependant, l'idée de voir cette pauvre sauvage démunie de tout moyens matériels lui arrachait le cœur. Pourquoi éprouver de l'empathie à son égard ? Après tout, les clochards ce n'est pas ce qui manquait dans la forêt d'en face. Toutefois, cette femelle était trop jeune pour ne pas profiter du confort dont il disposait actuellement. Pourquoi ne pas la convier à déguster un excellant morceau ? Après tout, ça la remplumerait un peu. En tant que Star du Net, Duke ne pouvait laisser une de ses fans à moitié famélique. Cette action pourrait nuire à sa précieuse réputation.

- Ça te dirait de venir visiter mon intérieur ?

Un court laps de temps s'installa entre les deux félins.

Tout le monde rêverait d'être à ta place tu sais.

Insista finalement le riche avant de planter ses légendaires iris vertes envoûtantes dans celle de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Jeu 16 Juil 2015, 18:02

Le domestique agita une de ses oreille.
Nuage Étincelant était un peu intriguer par ce chat bleu.
Celui ci fit un geste étrange de la patte.
L'apprentie le vit admirer ces griffes.
Des griffes qui... Était très courte.
Es-ce qu'on peux vraiment appeler ça des griffes ?
Et c'est quoi son problème d'abord ?

Puis celui ci avec une pointe d'arrogance lui répondit :

Huum c'est étonnant que tu ne connaisses pas.


Après un petit instant, le domestique cessa de jouer avec ces "petite" griffes.
Il fit des gestes circulaires d'une patte et écarta sa longue queue touffu de devant lui.
Il poursuivit du même ton.

Je m'appelle Duke.

Quel chat étrange ce "Duke"...
Le matou cessa de faire des choses bizarre et s'approcha doucement de l'apprentie.
Il laissa tout de même une petite marge de sécurité (ce qui faut avouer n'était pas du tout discret) Pour pouvoir mieux cerner Nuage Étincelant.
Ce n'est pas très difficile a deviner.
Duke fronça les sourcil.
Il avait l'air d'avoir deviner quelque chose qu'il la intriguer.
Le domestique cessa de tourner autour d'elle et sauta sur une grande pierre a la forme étrangement ressemblante a Duke.
Le tout sur un cours d'eau lui aussi étrange.
C'était un bassin avec une grosse pierre au milieux qui crachait de l'eau.
L'eau remplissait le bassin mais ne débordait pas.
Il s'allongea sur le dos tranquillement, les pattes bleutées en l'air.
Nuage Étincelant en avait presque peur tellement le comportement de Duke était étrange.
Le domestique commença a citer les différent endroits de son jardin d'une de ses pattes.

Oui. Ici c'est chez moi. Chaque pierre, chaque brin d'herbe, chaque goutte d'eau, chaque parcelle de cette clôture et de celle là, m'appartiennent.

Il disait cela avec une grande fierté.
Mais celui ci pensait a autre chose.
Le matou ce releva et regarda l'apprentie dans les yeux.


Ça te dirait de venir visiter mon intérieur ?


La question de Duke pris Nuage Étincelant par surprise.
Sous ses grand airs, l'apprentie ne pensait pas qu'il lui dirait ce genre de proposition.
Un cours moment passa avant que Duke insiste.

Tout le monde rêverait d'être à ta place tu sais

Le domestique fixait l'apprentie droit dans les yeux.
Celle ci regarda immédiatement ailleurs, elle n'aimait pas croisé le regard des autres.
Elle ne savait que dire, elle n'avait pas le droit !
Mais que quelqu'un d'arrogant comme Duke lui fasse ce genre de proposition n'était pas donner a tout le monde...

Je... Je ne sais pas trop...

Elle frotta sa patte avant gauche doucement sur sa patte avant droite.
Devant l'air insistant du matou, Nuage Étincelant ne pu que céder.

D'accord... Mais pas trop longtemps si possible...


Elle vit Duke commencer a allez devant l'immense nid de bipède.
L'apprentie suivit le domestique.

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 


Dernière édition par Nuage Étincelant le Dim 26 Juil 2015, 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Messages : 97
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Ven 17 Juil 2015, 03:34

La sauvage n'osa guère soutenir son regard angélique, se frottant délicatement le bout des pattes. Ce comportement timide lui arracha un petit sourire qu'il effaça aussitôt. Sautant de son perchoir, Duke l'entraîna à pas lent, à l'intérieur de son manoir. Il gratta la porte et miaula doucettement. D'un geste tout aussi gracieux, le ploutocrate félin bleuté se tourna vers sa sauvage d'invitée et lui adressa un large sourire qui se valait mi-gêné, mi-détendu, puis s'étira rapidement. La silhouette de la femelle bipède se dessina devant le pas de la porte. Duke sauta à ses pattes et se retourna vers la maigrichonne, la queue dressée d'abord dresser et qui retomba lourdement sur le côté. Signe de décontraction totale. Ses pattes de velours effleuraient le large hall cirée comme s'il valsait au rythme de ses émotions changeantes. Car, effectivement, entre le temps qu'ils franchissent la porte et qu'ils entrent, le splendide Bleu Russe avait changé d'avis deux fois. Simple caprice de star ou une recherche efficacité ?

Duke dirigea son invité jusqu'à dans sa chambre. Pour y accéder, les félins devaient grimper des marches tapissées en velours rouge et longer un large couloir ornée de photo en tout genre. Le riche matou s'avança noblement sur le seuil de sa porte et d'un geste circulaire de la queue, déploya sous ses yeux, son auguste chambre. Sa grande collection de poissons en peluche qui trônait entre les quatre pans du mur, dans une étagère vitrée, ne le rendait pas aussi fier que ses trophées entreposés sur celle-ci.

Se glissant aussi souplement qu'une anguille, le Bleu Russe fila derrière la sauvage pour se juxtaposer près d'elle, avant de bondir tel un tigre pour se percher près de ses trophées. D'une voix fière et ample il annonça :

- Juste en dessous mes étagères tu as ma collection de poissons. Et ici, ce sont mes trèèèèès nombreux trophées que j'ai reçu en guise de récompense, pour mon immenseeeeeee talent !

Ah le talent... Les yeux pétillants, Duke palabrer encore et encore de sa noble personne sans s'arrêter. Il cessa un moment pour questionner la sauvage quant à son souhait de posséder un autographe. D'ordinaire ses fans s'agitaient devant son portail au petit matin pour en posséder or, la sauvage était timide, il avait pu l'observer tout à l'heure. La Star du Net savait qu'elle en rêvait secrètement dès qu'elle l'avait vu, il évalua la possibilité qu'elle s'était laissé tomber volontairement dans son jardin, feignant de ne pas le reconnaître pour susciter un sentiment d'empathie chez le jeune matou à la fourrure superficielle. Certain de ses fans étaient un peu fêlé.

Voyant que sa requête ne déclencha aucune réponse immédiate, Duke passa un court laps de temps à admirer une seconde fois ses jolies petites griffes blanches. D'un mouvement doux et lent, l'opulent félin ramena sa mèche poilue sur son front et même si elle retomba l'installa d'après, il continua, un peu vexé qu'elle ne se soit pas précipité à lui répondre par l'affirmative :

- Alors hm ?

Le bout de sa queue s'agita capricieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Mar 21 Juil 2015, 02:15

Nuage Etincelant commença a suivre a pas lents le domestique jusqu'à l'entrée.
Duke miaula et gratta a la porte.
C'est bizarre... Pourquoi ne pas utiliser la petite issue en bas de la porte ?
Trop tard, un bipède l'ouvrit lui même.
L'apprentie s'affola devant la créature, l'ennemi le plus redoutable des chats de clans...
Elle allait faire demi tour a toute vitesse mais elle vit que le bipède était déjà rerentrer.
Son coeur battait la chamade.
Vais...Vais-je de...devoir approcher les bi...bipèdes d'aussi...ssi près ??
Duke était a l'intérieur lui aussi.
Il s'était retourner vers la chatte et d'un geste de la queue se décontracta complètement.
Nuage Etincelant entra vite fait et évita un maximum de s'approcher du bipède de la porte.
L'odeur était écœurante, sentait le bipède a plein nez.
Le pauvre museau sensible de l'apprentie eu du mal a s'y faire.
Dire que les odeurs sont l'un de mes rares point fort... Je vais prendre des semaines pour les ressentirs a nouveau correctement !
Le chat bleuté l'entraîna vers une pièce de l'immense nid.
Ils devaient escalader d'étranges rochers lisse recouvert d'une matière douce et rouge.
Puis ensuite, ils devaient prendre un long chemin remplit de fenêtre étrange... Étrange parce que le dehors était immobile et n'était plus du tout le même !

Duke lui présenta finalement d'un long geste de la queue une énorme pièce remplit d'objet des plus bizarre.
Il y avait des tonnes de choses accrocher au murs.
De sa démarche gracieuse, le domestique entra dans la pièce avant de bondir près d'objets brillants.
D'une voix toujours plus fier il lui declara :

Juste en dessous mes étagères tu as ma collection de poissons. Et ici, ce sont mes trèèèèès nombreux trophées que j'ai reçu en guise de récompense, pour mon immenseeeeeee talent !

Nuage Etincelant resta perplexe.
Étagère ? Trophée ? Et quel talent ? Par le Clan des Étoiles quel est ce charabia ?
Elle pencha doucement la tête de côté.
Duke se mis a la regarder comme si il la suspectait d'avoir fait quelque chose de mal.
Il se mis une nouvelle foie a rentrer et sortir ses "petites" griffes comme s'il attendait quelque chose.
Il remit ensuite sa longue mèche du visage en place.

Alors hm ?

La queue touffu du domestique s'agita capricieusement.
Il n'est pas patient lui alors...

A..Euh....euh.... Et bien... C'est plutôt joli....

Elle regarda un peu les "trophées" qui brillaient de mille feu.

Mais...... Quel talent ?

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 


Dernière édition par Nuage Étincelant le Dim 26 Juil 2015, 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Messages : 97
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Ven 24 Juil 2015, 02:56

Lorsque la sauvageonne daigna enfin ouvrir la bouche pour affirmer ce qu'il savait déjà. A savoir, la beauté de ses appartements, Duke se lécha la paume de la patte d'un mouvement lent et se la passa derrière l'oreille avant de se redresser crânement. Un moment de silence se fit sentir dans la grande pièce, si bien que pour rompre le silence, la clocharde demanda d'un ton aussi ignorant que sa propre existence :

Mais...... Quel talent ?

Les pupilles de Duke se dilatèrent pour finir en deux fentes identiques. Reprenant les rênes de ses émotions, le matou se força à paraître le plus impassible que son esprit pouvait le supporter, lorsqu'il descendit de son perchoir. Arriver à la hauteur de son interlocutrice, le riche matou à la fourrure superficielle posa une de ses majestueuses pattes sur la tête de cette dernière, puis, tourna les trois quarts de son visage vers l'extérieur. Il ramena sa seconde patte d'une façon maniérer, retourner sur son front et remua faiblement les moustaches. Les yeux mi-clos, Duke tardait à donner une réponse, comme s'il méditait. En réalité le jeune félin, tenter de savoir quelle genre de fan cette sauvage était-elle. Surement une de ses admiratrices qui veulent tellement en apprendre sur lui qu'elles utilisent nombreux stratagème pour découvrir tous ses petits secrets. Décidément, avoir une vie privée était quasiment devenue impossible. Cependant, cette perspective ne pouvait que le réjouir.

- T'es mignonnes comme fan. Miaula t-il en la poussant gentiment du bout du coussinet. C'est attendrissant mais, une Star doit savoir gérer sa vie privée et la converser un minimum.

C'est véridique. Que ses admirateurs sachent qu'il lui arrive de boire un bon thé aux fruits rouges pendant les soirs d'été ne lui posait aucun problème. Mais, certaines choses devaient rester entre sa petite personne et lui-même. Duke libéra ensuite la clocharde et fit sa toilette. Dire qu'il avait eu l'audace de déposer ses augustes membres sur son interlocutrice. En y repensant il exprima une grimace de dégoût. Que pouvait-il y faire ? Une fan reste une fan, aussi répugnante soit-elle.

Des petits sons semblable à des gargouillis, frisa les moustaches du jeune bourgeois. Aussitôt, sa commisération pour les faibles balaya son arrogance. La clocharde mourrait de faim, son attitude sautait aux yeux. Pas besoin d'être perspicace pour le deviner. Sans un mot supplémentaire, Duke s'avança d'un pas, laissant sa queue faire de petites vagues dans l'air et ajouta doucement :

- Hum. Tu as faim je présume ? Je ne suis pas un égoïste, viens donc te joindre à mon repas, il a lieu dans moins de cinq minutes.

Son planning était conçu et suivi avec soin. Il n’appréciait pas qu'on bouscule ses petites habitudes quotidiennes. Autant sauter sur l'occasion. Son prochain festin était intercalé avec le précédent en cinq longues heures. Pour donner plus d'importance à ses paroles, Duke se glissa sur le côté, -effleurant le pelage de son invitée au passage - afin d'être le premier à s'extirper de sa ravissante chambre et posa sa queue sur l'épaule de la pouilleuse. Ses yeux verts pénétra les siens et un large sourire exagérer, quoique enfantin, s'afficha sur son visage, laissant apparaître une belle dentition parfaitement petite mais particulièrement blanche. Son invitation était assurément aussi précieuse que sa propre vie elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Dim 26 Juil 2015, 18:34

Duke réduisit ses yeux en deux fentes.
Paraissant impassible, celui ci sauta de son perchoir.
En face de la jaune chatte, le domestique mis sa patte bleu foncé sur le front de l'apprentie et fit quelques gestes.

T'es mignonnes comme fan.

Miaula t-il en poussant la jeune chatte du bout du coussinet.

C'est attendrissant mais, une Star doit savoir gérer sa vie privée et la converser un minimum.

Nuage Étincelant comprenait de moins en moins la situation.
Enfin bref elle le laissa faire ce qu'il veux et l'entraîner où il veux.
Duke se lécha la patte avec laquelle il avait toucher l'apprentie.
Nuage Étincelant en était contrarier.
Mais ! Je suis pas aussi sale tout de même !
Le ventre de la chatte crème se mit alors a pousser quelques gargouillis.
Nuage Étincelant se mis a rougir comme une baie empoisonnée ayant honte du comportement de son estomac.
Maintenant que celui ci gargouillait, l'apprentie ce rendit compte qu'elle mourait de faim.
Le domestique s'avança d'un pas en remuant gracieusement la queue.

Hum. Tu as faim je présume ? Je ne suis pas un égoïste, viens donc te joindre à mon repas, il a lieu dans moins de cinq minutes.

A ces mots, Nuage Étincelant eu un minuscule mouvement de recule.
Je n'es pas le droit !
Si jamais elle goûtait a la nourriture de domestique, elle s'en voudrait pendant longtemps.
Mais trop tard pour le dire, Duke partait déjà.
Elle le suivit jusqu'à une sale étrange.
Là, 2 récipient plat était sur une grande chose en bois.
Autour de la grande chose, des modèle plus petit aussi en bois s'y trouvait.
Dedans les plaque de métal, une viande a l'odeur alléchante s'y trouvait.
Duke alla se mettre sur un des petits modèles de chose en bois devant l'un des récipients.
Nuage Étincelant elle resta là ou elle était et regarda le domestique.

Je suis désolé mais je ne peux pas c'est interdit dans le code du guerrier...

Elle s'assit gracieusement.

D'ailleurs je ne devrais même pas être ici, je transgresse tout ce qu'on m'a appris.
Puis fronçant les sourcil (un peu maladroitement), elle décida pour une fois de ce comporter comme un véritable chat de clans.
"Refuser la pitié d'un chat inconnu"

Et je n'ai pas besoin de ta pitié. Sache que je peux très bien me nourrir seule.

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domestique
Messages : 97
Date d'inscription : 19/06/2015
Age : 22
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Ven 31 Juil 2015, 23:56

Sans attendre sa réponse, le jeune matou à la fourrure lustrée s'élança et guida son invitée jusqu'à sa cuisine, sa deuxième pièce préférer après le palais des glaces ou il pouvait admirer son beau reflet. Les effluves du bœuf bourguignon chatouilla ses narines et il s'empressa de rejoindre sa place attitrée. Une table royale sur laquelle était entreposée de la vaisselle en porcelaine se dressa devant lui, trônant dans la pièce. Duke trotta jusqu'à sa chaise et bondit sur son coussin de soie en un seul bond gracieux. Le museau tendit vers ce mets de qualité, le jeune riche s'en mettait plein la panse.

L'intervention de la sauvage, encore une fois sans la moindre éducation, perturba sa mastication :

- Je suis désolé mais je ne peux pas c'est interdit dans le code du guerrier...

Un morceau de viande resta coincé à son palais, tout en là délogeant d'un petit coup de langue, la mine de Duke prenait un air plus interrogatif. Les clochards avaient un code d'honneur ? Comment est-ce possible avec leurs allures pittoresques, leurs odeurs aussi indescriptibles que nauséabondes et leurs "âmes" si inexistence quelles ne méritent pas d'être classifié dans l'ordre des félidés ni d'être appelé des chats.

- D'ailleurs je ne devrais même pas être ici, je transgresse tout ce qu'on m'a appris.

Après ses mots, la sauvage se dressa maladroitement, avec un semblant de grâce. Cette attitude était due à une force envie de l'impressionner, pas de doute. Ces fans étaient prêts à tout pour le satisfaire. Il lança un petit ronron amusé avant de s'attaquer à la suite de son repas. Quand le bœuf est froid, il est de moins bonne qualité. Toutefois, la dernière phrase lancer par la clocharde, jeta un froid dans la pièce, son ton sérieux frustra l'ego de la jeune star du net, tel un coup de poignard dans le dos :

- Et je n'ai pas besoin de ta pitié. Sache que je peux très bien me nourrir seule.

Duke cessa de manger et se retourna vers elle. C'était comme s'opposé à laper l'eau d'une source alors qu'on est déshydrater, sous prétexte qu'une autre personne l'a trouvé pour nous. La fierté mal placé des sauvages l'exaspéra toujours.

- Que veux-tu on ne doit pas être du même monde toi et moi.

Rétorqua t-il d'un ton égal, quoiqu'un peu plus direct. Jamais personne et encore moi, une de ses admiratrices n'avait osée refuser ses humbles présents. D'une manière tout aussi capricieuse que la dernière fois, Duke ramena sa queue vers lui et continua son repas de maître, ne daignant aucun dernier regard à la clocharde. Si elle voulait se débrouiller toute seule et bien soit. Qu'elle ne revienne pas en geignant devant son paillasson, ce serait déjà trop d'honneur de pouvoir toucher un objet qu'il aurait touché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Apprentie
Messages : 2096
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   Mer 05 Aoû 2015, 22:55

Le domestique tourna sa tête vers Nuage Étincelant.

Que veux-tu on ne doit pas être du même monde toi et moi.

L'apprentie vit rouge.
Pfff c'est même certain ! toi tu vis dans le luxe avec ta "bonne nourriture"
tandis que moi je vis dans une forêt avec un clan tout entier ou c'est tout les jours une question de survie !


Tu ne m'apprend rien tu sais... Sais tu au moins ce qu'est la survie ? Je ne connais rien de ta vie mais je sais une chose c'est qu'elle est bien trop facile...

L'apprentie resta tout de même poli avec son hôte.
Elle ne voulait pas être vulgaire ni rien seulement la fierté de Duke commençait a l’embarrasser.

Désolé de m'exprimer ainsi... C'est que je suis vraiment mal a l'aise ici, ça sens le bipède a plein nez et c'est plein de choses que je ne connais pas... Mon camp n'est pas du tout comme ça.

Elle était un peu dessus.
Elle pensait qu'il était un petit peu différent de la description qu'on lui avait faites des domestiques...
Mais en faite il correspondait parfaitement.
Vit dans le luxe où il n'a rien a faire puisqu'on fait tout a sa place,
mange de la pâté infect,
ne pense qu'à sois et rien qu'à sois même et a son look.
Nuage Étincelant ne détestait pas Duke, loin de là,
mais son style de vie et son caractère ne lui plaisait pas trop.

Je te remercie quand même de m'avoir invité c'était très gentil de ta part...
Mais je ne supporte plus d'être ici...
Mmh... Euh... Où se trouve l'entrée déjà ?
On va se demander où je suis alors il serait préférable que je rentre...


Il posa son regard vert sur Nuage Étincelant.

Vous m'envoyez désolé étrangère mais il me semble que vous n'avez guère besoin de mon humble pitié. Amitié.

L'apprentie poussa un long soupir agacer.

Et bien... Je vais me débrouiller.........Alala ces mâles...

Duke reprit son repas comme si de rien n'était.
Elle lui tourna le dos et pris le premier chemin qui s'offrait a elle.
Ce nid était immense ! Comment allait elle s'y retrouver ?
Son nez était inutilisable a cause de la forte odeur de bipède.
Elle se souvenait du chemin qu'ils avaient pris et le retrassa.
Par chance elle finie par retrouver la porte d'entrée.
Heureusement pour elle il y avait une petite porte où elle pouvait passer sans encombre.
Le soleil commençait a se coucher ce sui était plutôt mauvais signe.
Et c'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle avait complètement oublier qu'il fallait qu'elle retrouve son chemin.
Ooooow... Comment je vais faire... Bon déjà je sors d'ici...
Elle se faufila en dehors de l'immense jardin.
Ses pattes blanches touchèrent de nouveau le sol goudronner.
Beeeeerk.... Comment font les habitants de la ville ?
Elle essaya de ne pas être perturber comme tout a l'heure.
Bon. Essaye de te rappeler Nuage Étincelant ! Par où est tu passer ??

Elle hésita un long moment et fini par allez a gauche.
Son nez ne s'était pas remit des horribles odeurs de bipèdes et elle était complètement désorienter.
Elle allait par ici et par là... Mais elle ne trouvais toujours pas son chemin.

Je suis complètement perdue...

Elle continua a marcher pendant une bonne heure quand tout a coup elle aperçu une silhouette féline qu'elle connaisait.............. Bruine Éphémère !
Griffe d'Acier était là lui aussi.
Elle l'ignora et se précipita vers Bruine Éphémère.

Bruine Éphémère ! Que le clan des étoiles sois louer tu es là !

La guerrière avait l'air en colère.
Elle la gronda avant de lui rappeler qu'il était interdit de s'aventurer ici etc...
L'apprentie savait déjà tout cela.
Seulement elle ne pouvait pas se défendre car la parole du guerrier était bien plus grande que la sienne.
Quand je serais guerrière je le dirais a Bruine Éphémère !
Sur ce tout le monde rentra chez sois.
Les chats de clans d'un côté et les chats domestiques de l'autre...

_________________
mille merci Mimo ! ♥️

Oh god n'amour ce vava est sublime 8D


Z'êtes des bgs !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le beau et la clocharde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le beau et la clocharde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Oh le beau Toutou!
» Peindre un beau Visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Maisons-