La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 « Le temps m'a échappé »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Flèche riveuse ainsi que dieu de l'univers
Messages : 195
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 16
MessageSujet: « Le temps m'a échappé »   Mer 10 Juin 2015, 21:21






Light as a feather when I'm floating through
 Reading through the daily news
 Measuring the hurt within the golden rule
 Centimetres of ether, I'm heating the speaker
 Motivational teacher with words that burn people



Les oiseaux souriaient aux lueurs du soleil, comme avides de cette chaleur revenante. L'eau chantonnait à son tour, de ses cris aiguës. Mon regard fantôme se porta sur la rive ensoleillée, qui était d'un calme presque sinistre. Mes fines pattes me portaient sur une herbe pâle encore trempée de rosée. Ma longue queue se faisait discrète, comme inanimée derrière moi, à trainer sur le sol. L'air avait beau se réchauffer, rien ne changera, le même silence mortel qui plane sans cesse sur la Plaine Sauvage.

On entend plus les rongeurs gémir, leurs griffes racler le sol, leurs mouvements vifs sous terre, rien. Ces hautes herbes s'étendant sur des longues distances ressemblent plus à un cimetière qu'autre chose. C'est si horrifiant de s'imaginer que le gibier manquera. Mon clan a beau être celui qui souffre le moins de la famine, notre meneuse devrait agir au lieu de se pavaner la tête haute, même s'enterrer sous terre. Avec un regain d'énergie, je bandai mes muscles avant de m'élancer loin en avant, tel un feu-follet silencieux.

Je commençai à ralentir mon allure, lorsque j'arrivai vers les chutes. Ce gouffre mortel, qui n'attend que d'engloutir d'autres proies. Il n'y a que cette crevasse macabre qui me sépare de mon clan natal. Pourquoi m'avoir envoyé espionner ces lièvres faméliques plutôt qu'ailleurs ? Ils ne méritent pas mon attention. Plus je m'approchais du bord, plus mes pattes devenaient pourpre, valsant avec le sable écarlate des Falaises.

Je marchai au bord du vide, comme marchant sur un fil, tel les funambules sinistres qui s'accordent à pouvoir rencontrer la mort à tout moment. Le vent soufflait fort là, comme si il voulait m'emporter tel une vulgaire feuille. Le sable voletait dans les airs, comme des spectres dansants. Mes yeux ne cillaient pas de mon objectif qui était le pont, qui n'était plus très loin. C'est le seul moyen d'accéder à la Lande des Lapins.

M'imaginer parcourant la bruyère m’écœurait, me demandait de partir d'ici et de ne plus jamais y remettre les pattes. Pourtant il le fallait. S'ils ne sont guère importants pour moi, pourquoi effectuer une mission ici me laissait un goût amer sur la langue ? Affronter la peur, je dois le faire. Mais peur de quoi déjà ? Le vent commençait à se calmer, mais mon instinct me disait que quelque chose n'allait pas.

Mon instinct ne me trompe jamais. J'entrevis alors au loin une silhouette. Je ne la reconnaissais pas. De toute façon, quelle importance ? Me sentant menacé, je songeai à effectuer la Frappe Aveuglante avec le sable pourpre qui mouchetait le sol de sa couleur vive. Le désavantage est mon pelage blanc, qui se voit à coup sûr. Voyant un rocher sur mon côté, je me cachai derrière et en profitai pour me rouler dans le sable. Je ressemblai à un fantôme écarlate, tâché de sang pâle.

Lorsque le félin fut assez proche, je me glissai près de lui d'une rapidité étonnante. D'un coup de patte, je projetai dans ses yeux du sable, puis je bandai mes muscles, bondis sur lui, griffes sorties. Elles brillaient d'une lueur presque irréelle tellement elles étaient pâles. Je m'agrippai alors à la fourrure épaisse de mon adversaire avant de le faucher avec ma patte arrière, pour qu'il tombe. Une fois à terre, je m'approchai de ma démarche fantomatique, griffes sorties et regard vide.

Lorsque je fus proche du félin, j'allais lui poser des questions et s'il me répondait pas, il allait tâter de mes coups. Seulement, en voyant le visage de mon ennemi, je reculai, stupéfait. Pour la première fois depuis des lunes, mon regard exprimait un sentiment. Cette lueur étonnée qui apparaissait sur mes yeux azurs, elle s'était échappée de moi. Ma voix s'exprima alors neutre :  

« Étoile des Flammes. »


Seeing the headlines lined with discord
It's either genocide or the planet in uproar
Never good. The rules of paradise are never nice
The best laid plans of Mice and Men are never right
I'm just a Vagabond with Flowers for Algernon
The Average Joe who knows what the fuck is going on
It's the hope of my thoughts that I travel upon
Fly like an arrow of God until I'm gone




_________________
-



LUEUR SPECTRALE





-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cheffe des Venteux ou Fondatrice Toute Mimi
Messages : 117
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 19
MessageSujet: Re: « Le temps m'a échappé »   Jeu 11 Juin 2015, 01:15

La Clairière baignait dans la lueur pourpre du matin. L'air était chaud et offrait une belle journée en perspective. Les herbes sauvages de la Plaine ondulaient sous le vent qui lui même rafraîchissait le temps et le pelage roux étincelant de la Meneuse de Clan.
Dans le ciel, on apercevait encore quelques étoiles qui persistaient à rejoindre la Lune dans sa course folle.
La femelle rousse observant le paysage, se rendit compte à quel point la Saison des Feuilles Vertes lui avait manqué.. Ô combien de souvenirs avait elle en tête ?
Beaucoup trop... C'était toujours en "été" comme disait les Bipèdes, que beaucoup de choses arrivaient..
Les naissances, les sévères sécheresses, les batailles pour du poissons ou de l'eau.. Tout cela forgeait l'esprit et de nos erreurs, nous faisait apprendre le respect et la raison.  

La Meneuse rousse avait toujours fait passer son Clan avant tout, même avant sa vie personnelle.. Cependant les souvenirs enfouies ne peuvent rester cachés à jamais.. Et ça la rouquine le savait.. Depuis longtemps la vie ne l'avait pas gâtée.. Elle avait perdue nombre de ses petits, Ange Déchu, ses frères et sœurs, sa famille.. La seule famille qui lui restait était Lune Bleue, Mousse de Bruyère, Petit Feu-Follet qui s'était enfuit et Jolie Renarde. Tous quatre, ses précieux petits.. Elle avait failli à sa mission de mère et elle le savait depuis que Feu Follet s'était enfuit.. Parfois elle rêvait de lui mais elle savait qu'il n'était pas mort.. C'est la seule chose qu'elle savait..
Obnubilée par ses pensées, Étoile des Flammes se heurta à quelqu'un qui n'était autre que Fleur de Soleil la guérisseuse du Clan et sa meilleure amie. Elle la salua et après avoir vérifier toutes les patrouilles auprès de Prince des Embruns, elle partit en chasse, seule près des Falaises.

La poussière formait des nuages au dessus du sol. Mais cela ne la déstabilisa en rien car la femelle rousse chassa deux rongeurs et les cacha dans un tronc d'arbre.
La roche rouge sang était brûlante sous les coussinets de la rouquine. Soudain elle perçu du bruit et une silhouette au loin. De ses yeux couleur cieux, elle scruta l'horizon. Mais la poussière l'empêchait de voir. Elle se rendit compte que la silhouette qu'elle avait aperçu lui semblait familière cependant, c'était peut être qu'un effet d'optique. Du moins, c'est ce qu'elle croyait avant qu'un chat se jette sur elle et la cloue au sol. Tandis que la poussière dissipait, Étoile des Flammes analysa ses chances pour retourner la situation mais une fois la lumière se posa sur la chat qui l'avait clouée au sol, la meneuse retint son souffle, ses yeux ne lui jouait pas de tours, et tandis qu'il se redressa et se recula brusquement, le chat blanc ouvrit de grands yeux qui ressemblait tellement à ceux de la rouquine. Il la regarda droit dans les yeux et prononça le nom de celle qui serait à tout jamais sa mère.

"Étoile des Flammes"

Petit Feu-Folle avait bien grandit. Son pelage long sentait le poisson et ses yeux semblait pale mais gardait une ressemblance frappante avec ceux d'Etoile des Flammes. D'après l'odorat de la meneuse il vivait au Clan de la Rivière.. Comme Étoile des Rêves autrefois pensa la belle rousse. D'un côté cette perspective la rassurait car elle savait qu'il était en sécurité et qu'il se nourrissait bien. Cependant, la vision de son fils lui procura énormément de mal car elle s'en voulait à elle même de n'avoir pu l'élève correctement..
Elle s'assied et le dévisagea. Ses yeux s'emplir d'eau, mais elle devait rester forte.

"Oui c'est moi. Petit Feu-Follet.. C'est bien toi.. N'est ce pas ? Tu a l'air d'aller bien je..."

La voix de la rouquine se brisa avant de reprendre.

"Ou étais tu passé tout ce temps ? "

Assise devant le petit qu'elle avait tant pleuré et cherché, elle secoua sa tête pour faire partir ses larmes et de ses prunelles azur, elle plongea son regard dans celui de son petit amour, aujourd'hui devenu grand.

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Flèche riveuse ainsi que dieu de l'univers
Messages : 195
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: « Le temps m'a échappé »   Jeu 11 Juin 2015, 16:40






Mon corps était comme pétrifié. Mon souffle se faisait comme mort. J'étais tel un fantôme qui oubliait d'exister, qui oubliait ce qui l'entourait. Le monde n'existait plus, ne tournait plus, il n'y avait qu'elle, qu'elle et moi. Ça faisait si longtemps que je n'avais pas admiré son visage fin. Je revoyais enfin ces deux puits d'une eau si bleue qui nous plongeaient dans des abysses d'émotions. Mais devant elle je ne savais quels sentiments me transperçaient de tout part. Tout se mélangeait, tout se confondait. Est-ce de la honte ? De l'amour ? De la joie ? Et cette pointe de tristesse, que veut-elle dire ? Ce vent qui soufflait en moi, cette tempête d'émotions. Je ne sais plus que penser.

Tout ce temps qui s'était écoulé. Toute cette distance entre nous deux. Était-ce le bon choix ? Oui ça l'est. Mais pourtant, tous les sentiments négatifs me quittaient. Sa présence me réconfortait, comme si sortais lentement d'un cauchemar. Se souvenait-elle de moi ? Est-ce qu'elle avait souvent songé à moi ? Ces doux souvenirs au goût de bruyère quand elle était à mes côtés. Non. Je ne veux plus y penser. Pourquoi mon cœur bascule ? Pourquoi autant de doutes d'un coup ? Je n'en veux pas. Je dois l'honorer, je dois tenir ma promesse.

« Oui c'est moi. Petit Feu-Follet ... C'est bien toi ... N'est ce pas ? Tu as l'air d'aller bien je ... Sa voix se rompit, comme brisée par toutes les émotions qui la traversaient. Ou étais tu passé tout ce temps ? »

Elle s'assit sur le sol, m'observant. J'évitai son regard, tandis que mon passé me rattrapait. Toutes ces insultes, ces moqueries, je les méritais vraiment ? Et maman, pourquoi tu n'étais pas là pour me protéger ? Et mes sœurs ? Pourquoi elles n'en avaient que faire ? Je vaux mieux que ça. Petit Feu-Follet. Ce n'est pas mon nom. Ce n'est pas moi. Je ne le suis plus. J'ai changé. J'ai fugué. Mon regard se releva et vit les larmes qui s'écoulaient des yeux de ma mère. Fantôme. Ces mêmes larmes qu'elle avait pleuré. J'ouvris ma bouche, cependant aucun son n'en sortit.

Je me redressai alors, une bonne fois pour toute. Mes yeux exprimaient un tourbillon d'humeur, de souvenirs douloureux et heureux. A présent je faisais la taille d’Étoile des Flammes. Je voyais mon reflet dans ses yeux embrumés. Notre ressemblance était frappante. Il suffirait juste que je sois recouvert de roux et gagne sa beauté féminine pour en être une copie. Les rayons dorés du soleil venaient percer la couche de poussière pourpre qui volait, éclairant ainsi ma silhouette ainsi que celle d’Étoile des Flammes. Je rouvris alors ma bouche, déclarant de ma voix à présent grave :

« Le temps m'a échappé. »

L'esquisse d'un faux sourire éclaira mon visage, qui affichait de la fausse gaieté. Oui, le temps m'a échappé. Le temps s'est envolé, et l'a emportée avec lui. Comment j'aurais pu savoir ce qui allait se passer ? Elle me manque terriblement. Et aujourd'hui je prends sa place, ne voulant rompre mes souvenirs, ne voulant l'oublier. Lueur Spectrale. C'était le nom qu'elle m'attribuait, puis on m'a finalement appelé comme ça. Son clan c'était sa famille. C'était une partie d'elle. Le protéger, l'aider, le nourrir, c'est tout ce qui m'a importé toutes ses lunes. Je ne voyais que son visage souriant, optimiste. Mais il fallait bien que cela arrive un jour. Le passé m'a rattrapé.

« Je m'appelle Lueur Spectrale à présent, du Clan de la Rivière comme tu peux t'en douter. Je souris alors à nouveau, avant de poursuivre.Je n'étais pas très loin tu sais. Je m'étais décidé à vivre comme un solitaire, puis j'ai rencontré une femelle vachement mignonne du Clan de la Rivière. On a sympathisé, même plus que ça. Seulement elle est morte. J'ai décidé de rejoindre son clan pour l'honorer. »

Je ne disais là que les grandes lignes. Tant de choses s'étaient passées, qui m'ont forgé tel que je suis aujourd'hui. Je continuai à soutenir le regard de ma mère, sans faiblir, sans rien exprimer. Qu'un masque, partout des masques. « Lueur Spectrale ! Je t'ai dit, cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ! Franchement, tu mérite mieux que ça, donc arrête de faire cette mine triste, je préfère voir ta bouille adorable.
- Arrête de m'appeler comme ça ! Moi c'est Fantôme, FANTÔME. Dis, ça te dirais pas d'arrêter de rabâcher tout le temps cette phrase ?
- Jamais, c'est ce que je suis après tout. Aller, affiche-moi un sourire, car aujourd'hui je t'ai pêché ton repas favori ! »




_________________
-



LUEUR SPECTRALE





-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Le temps m'a échappé »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le temps m'a échappé »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Territoires du Clan du Vent :: Les Falaises-