La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 Let's fly with the birds !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Let's fly with the birds !   Lun 01 Juin 2015, 03:35

Petit Astre était étendue de tout son long sur un petit lit de plumes de la pouponnière. L'absence du moindre bruit venant des chats lui indiqua qu'ils devaient tous dormir. Voilà plus d'une douzaine de jours qu'elle était venue au Monde, et elle n'avait toujours pas ouvert ses yeux. Sa cousine, Petit Érable, la harcelait jour et nuit pour qu'elle le fasse. D'après ce qu'on disait, elle était en tout cas loin d'être précoce. Cependant, Petit Astre n'avait jamais connu autre chose que cette pouponnière et le noir complet. Elle avait, en fait, peur de découvrir à quoi ressemblait le Monde. Mais voilà, à un moment, il fallait bien se lancer. Elle n'allait pas passer sa vie ainsi, à ne voir que du noir ! Il fallait qu'elle le fasse sans réfléchir, alors elle y arrivera.
Elle inspira, puis expira longuement, et sans se donner le temps d'y penser à deux fois, ouvrit doucement les yeux, pour la première fois de sa vie ; révélant ses deux iris de deux couleurs différentes.
Ce qu'elle voyait n'était pas exceptionnel, il en va de soi. Mais elle trouvait cela tout de même étrange. Il faisait sombre, mais une douce lumière extérieure, traversant la voûte d'une végétation à épines, éclairait par ci et là les différents endroits de la pouponnière. Elle pût ainsi discerner malgré la faible source de lumière les corps de divers chats allongés parmi la bruyère et les plumes.
Elle se demandait qui était Petit Érable, elle se laissa alors guider par son odorat imparfait. En bout de quelques minutes, elle pût être presque sûre qu'il s'agissait de la petite chatonne rousse et blanche qui dormait auprès d'une grande chatte arborant un pelage aux couleurs semblable. Sans doute s'agissait-il de sa tante, Chant des Cerisiers.
C'était bien beau de savoir à quoi ressemblait sa famille, mais maintenant qu'elle avait enfin ouvert ses yeux, il fallait qu'elle découvre le Monde ! Elle n'avait ouïe que trop de fois les chatons réprimandés par leur mère lorsqu'ils tentaient de sortir pour ne pas savoir que c'était l'occasion rêvée de le faire ! En revanche... Maintenant qu'elle y faisait plus attention, la tanière des reines et des chatons était recouverte de cette étrange végétation dont Petit Astre ignorait le nom. Elle se dirigea vers l'un des entrelacements de ces branches faisant office de mur et y approcha le bout de sa truffe avec méfiance. Elle recula brusquement et réprima un gémissement lorsqu'elle sentit cette dernière avoir été piquée. Maintenant, elle saurait que les étranges choses triangulaires qui ornaient parfois les feuilles de la verdure n'étaient pas à toucher... Mais comment était elle supposée sortir ?
Finalement, après avoir regardé devant elle, à sa gauche, et à sa droite, à la recherche d'un pan de mur offrant une faille assez grande pour s'y faufiler sans se blesser, elle se retourna. Là, elle y vit enfin une grande entrée où plusieurs chats pourraient y entrer et sortir à leur guise. La vue de cette immense source de lumière l'emplissait de joie ; elle s'y précipita.
Lorsque la chatonne bicolore fut à l'extérieur de la pouponnière, elle fut accueillie par un vent frais qui ébouriffait son poil et sifflait dans ses oreilles. Ses pupilles s'agrandirent sous l'effet de l'excitation, en plus d'éclairer ses yeux d'étoiles en leur coeur.
Il s'offrait à elle des milliers de couleurs, le bleu pâle du ciel s'étendant à perte de vue au-dessus d'elle qui, bien qu'elle ne le sache pas encore, annonçait le début d'une nouvelle journée.
Le blanc des nuages cotonneux qui décoraient le ciel, et, dépendant des angles, points de vue, et surtout du chat qui contemplait le ciel ; prenaient une forme nouvelle, représentant diverses vies animales, plantes et autres simples mais pas moins merveilleuses choses. Ces deux éléments créant alors le plus grand tableau abstrait du Monde.
Sous ses pattes le vert de l'herbe couverte de la rosée matinale, caressant de leur fraîche douceur les coussinets de Petit Astre.
En s'avançant davantage dans un fossé à l'abri du vent qui battait ses oreilles, ses pattes s'enfoncèrent dans les fins grains d'un sable crème ; parsemés de buissons piquants kakis, pareils à ceux qui recouvraient la pouponnière. Enfin, des rochers plats en leur sommet et de couleur gris clair, parfaites pour s'allonger dessus malgré leur contact quelque peu froid dû à l'heure de la journée.
En s'avançant toujours plus au centre, il demeurait une pile de petits êtres aux corps rougeâtres. Ils devaient dormir, elle remua l'un des lapins du bout de sa patte, tâchant son pelage blanc du sang de l'animal. Aucune réaction, mais la chatonne couleurs du jour et de la nuit ne pouvait pas encore comprendre le principe de la mort.


« Il dort vraiment profondément ! On dirait Petit Érable ! »


Toujours aussi joyeuse, elle remonta le fossé du côté opposé où elle en était arrivée. Là, elle se dirigea vers la sortie du camp, laissant le vent caresser son pelage, une incroyable sensation de liberté l'envahissant. Elle observait le ciel, lorsqu'un animal le traversa. Elle fut bouche bée pendant un instant, puis l'oublia, pensant avoir rêvé. Cependant, un second passa de nouveau, battant avec légèreté deux de ses longs membres. Il était vrai qu'affirmer une telle chose était aisé lorsqu'on n'avait vu pendant même pas une journée entière. Pourtant, c'était la plus belle chose qu'elle n'ait jamais vue.


« Moi aussi je veux voler ! »


C'est sur ces paroles qu'elle courut aussi vite qu'elle le pouvait jusqu'à la pouponnière. Ce qui ne fut pas chose aisée, inutile de le préciser, ses pattes étaient courtes, elle ne les avait pas utilisée tant que ça, elle devait contourner le fossé et avait bien dû tomber à deux reprises avant d'enfin atteindre la pouponnière. Alors qu'elle traversait la tanière où il faisait vraiment chaud contrairement à l'extérieur, elle marcha à bout de souffle jusqu'à Petit Érable.


« Hey, Petit Érable, réveilles-toi ! Si tu savais ce que j'ai vu, tu ne me croiras jamais ! J'ai ouvert mes yeux, je suis sortie de la pouponnière et devine ce que j'ai vu !! Des animaux qui VOLAIENT !! Tu sais que ne je te mentirais jamais, tu dois me croire ! Dans le ciel, il y avait des animaux qui battaient leurs deux membres et VOLAIENT !! Viens, on va leur demander comment ils font ça va être GÉNIAL !!! »


Elle s'efforça de se calmer un instant, attendant la reponse de Petit Erable. Réponse qui fut inexistante. Elle dormait toujours. Frustrée, Petit Astre décida que sa chère cousine allait payer pour l'avoir laissé parler seule aussi longtemps. C'est donc avec douceur, d'un air calme, gentil et en souriant qu'elle s'approcha de la petite oreille de la chatonne. Elle inspira profondément, et hurla.


« HEY !! RÉVEILLES-TOI FEIGNASSE !!! »


_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mar 02 Juin 2015, 00:27

Petit Érable courait. Elle courait dans la forêt après un papillon rouge et or. Elle savait pourtant qu'elle n'aurait pas du quitter le camp, et encore moins la lande, mais il était si beau... Si gracieux... Si rapide. Soudain, elle percuta un obstacle relativement doux, qui l'envoya tout de même rouler un peu plus loin. Elle se releva, le Monde tanguant sous l'effet de sa collision, et devant ses yeux bleu-vert éberlués, elle vit se dessiner deux chattes identiques. Des chatonnes, vu leur taille. Elle secoua la tête, et les deux images se superposèrent. Ah, il n'y en avait qu'une seule? La jeune chatte était jolie. A peu près de la même taille qu'elle, avec un pelage noir et une petite spirale dorée dans sa fourrure. Et de grands yeux identiques aux siens. Ses oreilles, sa queue, ses pattes étaient semblables. Mais son pelage brillait, comme s'il avait capturé l'éclat de ces points argentés, dans l'immensité bleue. Ah non, se corrigea-t-elle mentalement, le ciel. Et les étoiles. La chatonne noire de jais sourit, Petit Érable aussi. Et cette dernière s'apprêtait à demander son nom à sa possible nouvelle amie, quand un feulement horrible retentit:


« HEY !! RÉVEILLES-TOI FEIGNASSE !!! »




Le temps d'un battement de cils, et la jeune inconnue avait disparu. Puis la forêt s'estompa pour laisser place à la pouponnière... Et au visage de sa cousine, Petit Astre. Ce n'était qu'un rêve...

« Je. Dormais. »



fit Petit Érable, d'un ton calme exprimant une colère noire, à la demi-portion qui venait d'interrompre son rêve au mauvais moment.

L'autre la regardait de ses yeux grands ouverts innocents, ce qui lui valut un coup de patte sur l'oreille. Puis la jeune chatte rousse feula, son pelage semblant s'enflammer sous l'effet de cette fureur contenue cependant adoucie par le fait que sa cousine avait enfin ouvert les yeux:


« T'as droit à une seconde chance parce qu'on va pouvoir sortir maintenant que t'as les yeux ouverts.Mais refais ça une fois et je te garantis que tu ne passeras pas deux lunes. Je te mettrai tant de mousse dans la gueule que tu ne pourra pas me hurler dans les oreilles. En fait, tu ne pourras plus respirer.»





A ce moment, Chant des Cerises remua et ouvrit les yeux, puis vit les chatonnes et demanda:


« Arrêtez de hurler... S'il vous plaît. »




Elle se radoucit en voyant la moue innocente de sa fille qui avait pris un air angélique et mignon, puis ronronna d'un air réjoui en remarquant un détail:


« Oh, Petit Astre, tu as ouvert les yeux!!! »



Celle-ci ronronna et selon sa cousine rousse, elle avait l'air encore plus niaise que d'habitude. M'enfin, soupira-t-elle avec fatalité, elles allaient devoir se côtoyer, vu qu'elles partageaient Chant des Cerises. Et ayant le même âge, elles seraient ensemble dans la tanière des apprentis...
Alors autant être amies, voire même presque sœurs.Par contre, troubler son sommeil en hurlant, jamais!!!


« On peut aller dehors maintenant? »


Oui, elle était impatiente. Elle avait du patienter un tiers de lune, alors elle devait rattraper ce retard... Ce n'était pas sa faute si sa cousine était lente. Chant des Cerises avait dit à Petit Érable qu'elle avait ouvert les yeux le surlendemain de sa naissance. Pas le moment pour une toilette, ce qu'était pourtant en train de faire sa mère aux filles. Finalement, elles purent sortir et Petit Érable soupira, demanda à sa cousine tout en ébouriffant un peu sa fourrure:


« Alors, pourquoi je me suis faite réveiller comme ça? »

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mar 02 Juin 2015, 06:14

Après avoir hurlé dans le but de tirer Petit Érable de son profond sommeil, cette dernière ouvrit doucement ses yeux. Là, elle fixa Petit Astre, et prit bien le soin de détacher chaque mot de sa phrase afin de montrer sa colère tout en gardant un ton calme.


« Je. Dormais. »


Ah, oui, effectivement, la chatonne bicolore avait remarqué que sa cousine dormait. Petit Érable ne pouvait pas réellement donner l'impression de faire autre chose de toute façon à ce moment-là. Toujours était-il que Petit Astre ne comprenait pas la source de sa mauvaise humeur. Mais bon, cela lui passera.
Elle regarda la chatonne au pelage roux, et il y avait elle ne savait pas quoi dans son regard qui poussa celle-ci à lui donner un coup de patte à l'oreille. Ceci fait, le pelage de Petit Érable doubla de volume tant il était hérissé, mettant en valeur sa couleur rousse qui semblait s'enflammer aux rares endroits où le soleil pouvait traverser la voûte végétale de la pouponnière ; elle feula.
Finalement, la colérique boule de poils sembla enfin se calmer, avant d'adresser de nouveau la parole à Petit Astre.


« T'as droit à une seconde chance parce qu'on va pouvoir sortir maintenant que t'as les yeux ouverts. Mais refais ça une fois et je te garantis que tu ne passeras pas deux lunes. Je te mettrai tant de mousse dans la gueule que tu ne pourra pas me hurler dans les oreilles. En fait, tu ne pourras plus respirer. »


La petite chatte ne savait trop ce qu'elle devait ressentir face à un tel discours ; de l'admiration, pour l'imagination indiscutable de sa cousine, ou bien de l'effroi face à ses pulsions meurtrières.
Petit Astre fut tirée de ses pensées débordantes de questions Ô combien utiles et pertinentes par un corps qui bougeait près de Petit Érable. En effet, Chant des Cerisiers remua un instant, ouvrit les yeux, et demanda aux deux petites chattes d'une voix ensuquée :


« Arrêtez de hurler... S'il vous plaît. »


Chants des Cerisiers se radoucit cependant à la vue du visage "angélique" de sa fille. Petit Astre se retint de ne pas sauter sur elle pour lui faire ravaler son expression faciale. Est-ce qu'elle faisait toujours cela pour ne pas se faire gronder ?
La tante de la petite chatonne ronronna d'un air enjoué en remarquant que sa nièce avait finalement décidé d'ouvrir ses yeux.


« Oh, Petit Astre, tu as ouvert les yeux!!! »


La concernée acquiesça légèrement en ronronnant également. Elle crut entendre durant un bref instant un soupir à côté d'elle, mais décida de l'ignorer.


« On peut aller dehors maintenant? »


C'était Petit Érable qui avait parlé, et elle ne pouvait qu'approuver ses paroles. Elle ne s'en était jamais rendue compte auparavant, mais rester enfermée dans la pouponnière alors qu'il y avait tant de choses dehors était épouvantable. La chatonne noire et blanche se dirigeait déjà vers la sortie de la pouponnière en sautillant joyeusement, mais sa tête se cogna aussitôt au sol. En se retournant, elle vit que Chant des Cerisiers avait stoppé sa course d'une simple patte sur sa queue. La reine avait également prit en otage sa fille, et entreprît l'habituelle longue et douloureuse torture qu'était la toilette matinale sur ses deux cobayes. Petit Astre se débattit un moment, mais en voyant que ses efforts étaient vains, elle décida à contre coeur de se laisser faire.
Lorsque Chant des Cerisiers eut enfin fini, Petit Astre se précipita vers la sortie de la pouponnière, de peur que sa tante ne change d'avis. Elle n'avait même pas prit la peine de vérifier si sa cousine venait elle aussi. Elle laissa le vent frais fouetter son pelage, puis lorsqu'elle se souvint de l'état dans lequel il devait justement être, elle se traîna dans le sable du centre du camp sur le ventre, les côtés et le dos afin de l'ébouriffer. Heureusement pour elle, son poil était naturellement ainsi, donc même si elle n'avait rien fait, il aurait été tout de même ainsi au bout d'un moment.
Non loin d'elle, Petit Érable ébouriffait également sa fourrure rousse en soupirant.


« Alors, pourquoi je me suis faite réveiller comme ça? »


Elle avait presque oublié cela ! Et pourtant, c'était le plus important ! Elle raconta alors l'événement de ce matin, d'une voix excitée et les yeux brillant sous l'effet de l'émotion.


«  Ce matin je suis sortie de la pouponnière pour voir un peu le camp ! Et à un moment, je regardais le ciel tellement il était beau ! Et tu ne devineras JAMAIS ce que j'ai vu !! Dans le ciel, il y avait des animaux qui battaient deux de leurs membres et ils VOLAIENT !!! »


Petit Astre était si heureuse, il y avait tant de choses merveilleuses en ce monde ! Elle reprit sur le même ton de voix.


« Et donc, je voulais te proposer d'aller les voir pour leur demander comment ils font ! Imagine si on pouvait voler toutes les deux ! Ça serait génial !! »


Elle s'imaginait déjà, haute dans ciel, volant dans le vent, traversant les nuages cotonneux, accompagnés de ces étranges animaux. Elle imaginait déjà la vue la magnifique que l'on dût avoir sur le camp d'en haut. Elle imaginait déjà pouvoir aller où bon lui semblait et connaître toutes les choses merveilleuses de ce Monde.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 03 Juin 2015, 20:03

«  Ce matin je suis sortie de la pouponnière pour voir un peu le camp ! Et à un moment, je regardais le ciel il était tellement beau ! Et tu ne devineras JAMAIS ce que j’ai vu !! Dans le ciel il y avait des animaux qui battaient deux de leurs membres et ils VOLAIENT !!! »




Petit Erable regarda sa petite sœur d’adoption avec des yeux ronds, se demandant si celle-ci plaisantait, puis eut un sourire désespéré. Sa cousine reprit, tout aussi excitée:

« Et donc, je voulais te proposer d’aller les voir pour leur demander comment ils font ! Imagine si on pouvait voler toutes les deux ! Ca serait génial !! »



Par le Clan des Etoiles, pourquoi fallait-il que Petit Astre soit aussi naïve… Petit Erable s’assit près d’elle et lui expliqua :

« Petit Astre ? Tu as des pattes, et ces créatures, que l’on nomme des oiseaux, ont des ailes ! Tu miaules et eux, ils chantent ! Tu as des poils, et eux des plumes ! Tu ne peux leur parler. Encore moins les imiter !!! »



La chatonne rousse vit sa cadette baisser tristement les oreilles et la queue. Elle venait de détruire un rêve de chatonne… Elle avait quelques remords, mais elle ne pouvait laisser sa petite cousine rêver d’une chose qui jamais ne se produirait. Elle se pressa doucement contre le flanc de la petite chatonne noire et blanche et murmura :

« Allez, ne t’inquiètes pas. Tôt ou tard, on fera des choses aussi formidables que voler. Mais de façon différente. Grimper aux arbres, apprendre des techniques… Tu viens, on va voir les tanières ? »



Petit Astre retrouva aussitôt son sourire et son excitation, et elles firent la course jusqu’à la première tanière, celle des anciens, puis celle des apprentis et celle des guerriers. Mais la plupart étaient hors du camp, en chasse ou en patrouille. Restaient l’antre du chef… Les flèches et… La tanière de la guérisseuse, Fleur de Soleil. Petit Erable s’arrêta net, traversée par une pensée : la chatonne existait-elle vraiment ? Elle pourrait le demander à Chant des Cerises !!! Ce furent donc deux chatonnes excitées qui continuèrent leur tour du camp. Comme si Petit Astre s’était clonée !!! Mais Petit Erable n’attendait qu’une chose : rentrer à la pouponnière et en parler avec sa mère. Et pourquoi pas, revoir l’inconnue ?

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Jeu 04 Juin 2015, 07:52

Petit Astre s'était quelque peu emportée dû à son excitation, tant et si bien qu'elle n'avait pas remarqué le sourire étrange de Petit Érable. Elle n'aurait su dire pourquoi, mais ce n'était pas un sourire ordinaire... Comme un sourire... désespéré. Sa cousine vint s'asseoir auprès de la joyeuse chatonne. Elle semblait chercher ses mots, puis prit la parole.


« Petit Astre ? Tu as des pattes, et ces créatures, que l’on nomme des oiseaux, ont des ailes ! Tu miaules et eux, ils chantent ! Tu as des poils, et eux des plumes ! Tu ne peux leur parler. Encore moins les imiter !!! »


Par tristesse, Petit Astre baissait sa queue et ses oreilles au fur et à mesure que Petit Érable lui disait la vérité. Elle ne comprenait pas pourquoi les choses étaient faites ainsi, pour quelles raisons. De son point de vue, la naïve petite chatonne pensait que tout le monde devrait être libre de faire ce qu'ils voulaient, et ce, peu importe leur espèce. Elle voulait voler elle aussi. Et pendant qu'elle, elle était coincée au sol, il y avait ces oiseaux qui survolaient le camp, comme pour la narguer.
Son rêve était irréalisable.
Néanmoins, Petit Érable se pressa doucement contre son flanc, puis elle murmura d'une voix réconfortante :


« Allez, ne t’inquiètes pas. Tôt ou tard, on fera des choses aussi formidables que voler. Mais de façon différente. Grimper aux arbres, apprendre des techniques… Tu viens, on va voir les tanières ? »


Grimper aux arbres et apprendre des techniques ne lui paraissait pas aussi merveilleux que de voler. Mais c'était déjà mieux que rien. Elles pouvaient également faire des choses au moins. Et puis, le fait que sa cousine tente de la réconforter la touchait. Elle retrouva presque aussitôt son excitation d'antan à l'idée de visiter le camp.
Elles firent la course jusqu'à une tanière, celle des anciens, d'après Petit Érable. Inutile de préciser que Petit Érable arriva la première, mais Petit Astre mit cela sur le compte de son légèrement plus jeune âge. Elle reporta son attention sur la tanière ; des chats âgés étaient allongés, l'air fatigués tandis qu'un apprenti appliquait une boule verte étrange contre le pelage d'un ancien en réprimant une grimace. Petit Astre entrouvrit sa gueule afin de mieux sentir l'odeur qui émanait de la boule verte. Elle comprit tout de suite la réaction du chat ; c'était l'odeur la plus infecte qu'elle n'ait jamais sentie.
Elles se rendirent ensuite vers la tanière des apprentis où deux jeunes chats discutaient gaiement à l'entrée. Vint le tour de la tanière des guerriers qui consistait en un large buisson enfoncé dans le sol. Une guerrière semblait s'y reposer. Petit Astre était étonnée du nombre de chats présents dans le camp, elle avait toujours pensé qu'il y avait plus de monde dans le Clan du Vent que cela. Petit Érable lui expliqua alors qu'ils étaient soit partis à la chasse, soit en patrouille.
Les deux chatonnes continuèrent leur tour du camp, elles arrivèrent à la petite grotte en retrait des autres tanières où demeurait Étoile des Flammes, la chef du Clan du Vent. Petit Astre avait très envie d'y pénétrer, mais préféra ne pas s'y risquer ; du moins, pas aujourd'hui.
Finalement, elles arrivèrent à la tanière de la guérisseuse. C'était un petit souterrain dans lequel on devait rentrer par un tunnel de verdure. Petit Astre se demanda à quoi ressemblait l'intérieur de l'antre. Petit Érable s'était tout de suite arrêtée lorsqu'elles étaient arrivées. Mais elle n'y fit pas attention et les deux chatonnes excitées continuèrent leur tour du camp alors que le soleil était désormais haut dans le ciel, ayant effectué la moitié de son trajet.
Malgré cela, Petit Astre remarqua que Petit Érable était dans la lune. Alors, au moment où elle était le plus pensive, Petit Astre sauta sur sa cousine et la plaqua au sol.


«  Ha ha ! J'ai gagné ! »


La cadette la regarda un instant, pensive. Autant lui demander ce qui la dérangeait, à supposer que quelque chose la gênait en premier lieu.


« À quoi tu pensais Petit Érable ? »



_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Ven 05 Juin 2015, 22:07

« À quoi tu pensais Petit Érable ? »


L'interpellée sursauta légèrement quand elle entendit cette question, puis reporta son attention vers Petit Astre en souriant. Un sourire mystérieux, qui intriguait encore davantage sa cadette...
Puis elle lui fit signe de la queue de la suivre jusqu'à un petit buisson, près de la tanière de la guérisseuse, sous les branches duquel elles se cachèrent. Enfin, la rousse commença:

« Promets-moi d'abord que tu n'en parleras à personne. »


Sa cadette hocha la tête avec tant d'enthousiasme que son nez toucha le sol, ce qui fit rire la plus grande des chatonnes. Alors, elle raconta, prenant exemple sur le modèle des contes que les anciens lui avaient raconté pour la faire patienter en attendant que Petit Astre ouvre les yeux:

« Le monde est d'une immensité dont personne ne pourrait se douter. Jadis, les Quatre Clans légendaires, du Lion, du Tigre, du Léopard et du Guépard, vivaient en harmonie. Puis ils quittèrent cette terre et laissèrent derrière eux les Clans d'aujourd'hui: le Tonnerre, l'Ombre, la Rivière et le Vent. Autour de nous, les territoires des trois autres Clans s'étendent... J'ai rêvé, hier. J'ai rêvé de nos territoires. Je courrais plus vite qu'un guerrier du Clan du Guépard en suivant un papillon rouge et or... Puis j'ai heurté une chatonne, noire comme la nuit, avec une spirale d'or sur l'épaule et de magnifiques yeux bleu-vert... Je l'ai regardée dans les yeux, me perdant dans une tornade turquoise et j'ai eu l'impression... De la connaître. De lui ressembler. Ses oreilles, ses pattes, sa queue... Comme si mon ombre se tenait devant moi, gracieuse et fière. Elle scintillait doucement. Puis tu as hurlé et elle a disparu, s'évaporant dans le noir du ciel, avant que mon rêve ne s'évanouisse complètement.»


Petit Astre sembla comprendre la colère de son aînée à son réveil et miaula une excuse, penaude. La chatonne au pelage roux, pensive, posa ses yeux sur elle et lui dit:

« Tu ne pouvais pas t'en douter... Ne le refais pas, c'est tout. Mais, ce qui me tracasse, c'est cela... Existe-t-elle quelque part? Qui est-elle? A quel Clan appartient-elle? Et... Pourquoi cette chatonne que j'ai l'impression de connaître est venue dans mon rêve? Et surtout... Reviendra t-elle? »


Puis un silence s'installa, tandis que les deux petites chattes, pensives, regardaient les allées et venues des "grands". L'un d'eux réussit même à faire oublier à Petit Érable, l'espace d'un instant, ce qui la préoccupait. Elle vit une femelle passer, des baies dans la bouche, pour les poser dans la tanière près d'elles, puis ressortir avec des pétales de souci et une toile d'araignée, pour se diriger vers un chat plus petit, mais qui, aux yeux des deux petites, restait très grand. Un apprenti, comprit la plus âgée en entendant le nom de "Nuage". La chatte, qui répondait au nom de Fleur de Soleil, le regard plein de douceur, soigna le jeune chat qui la remercia chaleureusement. Puis elle repartit. A ce moment seulement, la chatonne rousse détourna les yeux et se dirigea, avec sa cousine, vers la pouponnière.

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Dim 07 Juin 2015, 23:51

Après lui avoir posé cette question, Petit Érable sursauta légèrement. Petit Astre en déduit qu'elle l'avait effectivement percée à jour, elle s'en félicita. L'aînée reporta son attention sur sa cousine, un étrange sourire dessiné sur ses lèvres. La chatonne bicolore trouva ce dernier assez intrigant, mystérieux même. Alors, d'un signe de queue, la rousse lui fit comprendre qu'elle voulait qu'elle la suive jusqu'à un petit buisson non loin de la tanière de la guérisseuse. Elles se glissèrent en dessous, de sorte à ce que les branches et le feuillage les dissimulent.


« Promets-moi d'abord que tu n'en parleras à personne. »


Elle allait enfin lui dire ! Petit Astre était si contente qu'en acquiesçant afin de lui promettre de garder ce qu'elle allait lui révéler, sa truffe en toucha le sol. Maladresse qui fit rire l'aînée.


« Le monde est d'une immensité dont personne ne pourrait se douter. Jadis, les Quatre Clans légendaires, du Lion, du Tigre, du Léopard et du Guépard, vivaient en harmonie. Puis ils quittèrent cette terre et laissèrent derrière eux les Clans d'aujourd'hui: le Tonnerre, l'Ombre, la Rivière et le Vent. Autour de nous, les territoires des trois autres Clans s'étendent... »


Elle ne voyait pas ce que le récit de Petit Érable avait à avoir avec ce qui la préoccupait, elle ne pouvait néanmoins nier le fait qu'il était intéressant. Elle ne savait pas qu'il y avait trois autres Clans, et ne l'aurait d'ailleurs jamais imaginé. Elle pensait encore moins que ces quatre Clans étaient les descendants directs de quatre grands félins. Elle se demandait de quoi ces tribus avaient l'air, et comment étaient les chats qui y vivaient. Elle espérait pouvoir les voir un jour ; elle demandera à Petit Érable de l'accompagner ! Cependant, Petit Astre fut vite tirée du cours de ses pensées alors que le récit de Petit Érable se poursuivait.


« J'ai rêvé, hier. J'ai rêvé de nos territoires. Je courrais plus vite qu'un guerrier du Clan du Guépard en suivant un papillon rouge et or... Puis j'ai heurté une chatonne, noire comme la nuit, avec une spirale d'or sur l'épaule et de magnifiques yeux bleu-vert... Je l'ai regardée dans les yeux, me perdant dans une tornade turquoise et j'ai eu l'impression... De la connaître. De lui ressembler. Ses oreilles, ses pattes, sa queue... Comme si mon ombre se tenait devant moi, gracieuse et fière. Elle scintillait doucement. Puis tu as hurlé et elle a disparu, s'évaporant dans le noir du ciel, avant que mon rêve ne s'évanouisse complètement. »


Ça devait être un beau rêve, effectivement, les rares rêves de Petit Astre étaient flous et ne comportaient aucune image. Seulement des voix inconnues. Elle comprenait désormais pourquoi Petit Érable avait été aussi furieuse à son réveil ; elle s'excusa. Pourtant, elle ne voyait toujours  pas ce qui gênait tant sa cousine : un rêve n'était rien d'autre qu'un rêve, malgré les coïncidences étranges qu'il pouvait comprendre. Petit Érable posa ses yeux sur la cadette, et reprit.


« Tu ne pouvais pas t'en douter... Ne le refais pas, c'est tout. Mais, ce qui me tracasse, c'est cela... Existe-t-elle quelque part? Qui est-elle? A quel Clan appartient-elle? Et... Pourquoi cette chatonne que j'ai l'impression de connaître est venue dans mon rêve? Et surtout... Reviendra t-elle? »


Du point de vue de Petit Astre, cette chatonne n'existait pas. Comment aurait-elle pu deviner l'existence et l'apparence d'une chatonne sans jamais l'avoir vue ? C'était tout bonnement impossible. La petite noire et blanche était d'ailleurs étonnée que l'aînée puisse même envisager cette possibilité. Après tout, elle semblait plutôt s'appuyer sur la raison, elle était rationnelle. C'est même elle qui lui a expliqué ce qu'elle aurait sans doute préféré ne jamais entendre. Cependant, Petit Astre préféra ne rien dire, ayant peur de la contrarier.
Alors, un long silence s'installa. Tandis que les chatonnes, qui étaient toutes deux plongées dans d'impénétrables pensées ; observaient de regards vides les grands chats qui passaient devant leur buisson. Sans même remarquer les deux petites tapies en dessous du feuillage. Puis une chatte fit plusieurs allers-retours de l'antre au camp, sans doute la guérisseuse. Elle ramenait ou rapportait diverses sortes de feuillages inconnus pour la chatonne. Elle soignait un apprenti, à en juger par sa taille. Elle se demandait ce qu'il avait, espérant que ça ne soit pas trop grave. Elle fut aussitôt rassurée sur ce point lorsque tous deux se séparèrent pour rentrer chacun dans leur tanière après que l'apprenti ait remercié la guérisseuse d'un ton chaleureux.
Petit Érable sortit du buisson afin de retourner dans la pouponnière ; Petit Astre la suivit. Bien qu'elle ne comprît pas pourquoi elles devaient rentrer aussi tôt, le soleil était encore haut dans le ciel. Finalement, lorsqu'elles arrivèrent au seuil de la pouponnière, Petit Astre eut une idée afin de savoir qui pourrait être la chatonne de son rêve. Il était pour elle, improbable qu'elle puisse exister. Mais si ça pouvait rendre sa cousine heureuse, elle l'aiderait...


« Je reviens ! »


Elle courut aussi vite que ses petites pattes lui permettaient jusqu'à sa tante, Chant des Cerisiers. Lorsqu'elle arriva devant elle, elle était à bout de souffle, rendue incapable de parler. Elle se remémora donc le récit de Petit Érable dans le but de pouvoir donner le plus de détails possible à sa tante. Elle commença.


« Tatie Cerise ! Tu n'as jamais vu une chatonne noire avec une spirale dorée sur les épaules ? Elle a les yeux bleu-vert et... »


Elle réfléchissait, elle semblait avoir donné l'essentiel. Pourtant, il manquait quelque chose, une chose cruciale ; elle le savait au fond d'elle. Elle se repassa à nouveau mentalement les paroles de Petit Érable. Puis elle arriva à la fin. Elle reprit.


« Elle ressemble beaucoup à Petit Érable aussi ! »


Elle était toute fière d'elle, après avoir su donner tous les détails à Chant des Cerisiers. Et Petit Érable allait être contente ! Pourtant, la réponse ne venait pas, Petit Astre avait d'abord pensait que Chant des Cerisiers réfléchissait. Mais désormais, l'attente était trop longue pour que sa source ne soit qu'une simple réflexion. Elle leva la tête aussi haut qu'elle le put. Et la lueur qu'elle découvrit dans le regard de sa tante était le dernier qu'elle pensé voir. Elle aurait pu jurer que l'émotion qu'elle percevait était réelle.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Lun 08 Juin 2015, 15:33

Petit Érable vit sa cousine partir comme une flèche vers la pouponnière et la rejoignit plus lentement, plongée dans ses réflexions. Cependant, avant d'entrer dans la pouponnière, elle entendit sa cousine demander à Chant des Cerises si elle connaissait une chatonne qui ressemblait à sa fille... La chatonne du rêve. Curieuse, elle passa la tête dans l'ouverture de la pouponnière et l'émotion qu'elle découvrit dans les yeux de sa mère la figea: de la terreur.
Soudain, celle-ci feula, le poil hérissé:

« N... Non, elle n'existe pas!!! Elle n'a jamais existé!!! »

Les yeux de Petit Érable se remplirent de larmes. Elle avait pourtant espéré, elle, qui était très réaliste, la plupart du temps... Elle avait l'impression de perdre une partie d'elle. Impression stupide, car elle n'avait vu la chatonne noire qu'une fois. Et sa mère hurlait, pour ne rien arranger...
Les pattes lourdes comme les pierres, elle s'installa à l'autre bout de la tanière, se pelotonna en boule de fourrure rousse et sanglota avant de s'endormir. Chant des Cerises, elle, pleurait également, pour des raisons différentes... Elle venait de revivre en pensées la perte de sa chère petite Patte Dorée... Aveuglée par le chagrin, elle feula contre sa nièce:

« Ne raconte plus JAMAIS de bêtises pareilles!!! Pauvre sotte!!! »

Celle-ci rejoignit sa cousine et enfouit le museau dans sa fourrure, laissant la reine seule, avec ses souvenirs et sa rancœur. Celle-ci éclata alors en sanglots, murmurant de façon à ne pas être entendue le nom de sa fille:

« Patte Dorée... »

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Jeu 11 Juin 2015, 06:43

Petit Astre avait été paralysée en rencontrant le regard de Chant des Cerisiers. Désormais, elle préférait même ne pas avoir de réponse. Mais la fourrure de sa tante avait déjà doublé de volume. La chatonne avait si peur de sa réaction qu'elle n'avait même pas remarqué sa cousine qui observait la scène depuis l'entrée de la pouponnière.
Finalement, la mère de Petit Érable eut la réaction la plus inattendue qui soit. Elle feula.

« N... Non, elle n'existe pas!!! Elle n'a jamais existé!!! »

Sa voix qui débordait de colère était pourtant tremblante. Elle ne comprenait pas sa réaction, elle avait fait quelque chose qu'il ne fallait pas ? Finalement, elle remarqua enfin la présence de sa cousine. Et ce fut une vision qui la remplit d'horreur alors qu'elle voyait les yeux de Petit Érable se remplir peu à peu de larmes formant des perles transparentes sur ses joues, alors que Chant des Cerisiers continuait de hurler.
Non... Ce n'était pas ce qu'elle voulait... Ce n'était pas du tout ce qu'elle voulait...
Petit Érable se rendit d'un pas las jusqu'à l'autre bout de la pouponnière. Elle se pelotonna afin de n'être plus qu'une boule de poil rousse et blanche sanglotante. Chants des Cerisiers s'était également mise à pleurer, sa tristesse était si grande qu'elle feula de nouveau à l'égard de Petit Astre.

« Ne raconte plus JAMAIS de bêtises pareilles!!! Pauvre sotte!!! »

Son ton était empli de reproches, et ses mots inondèrent la chatonne bicolore d'un sentiment de culpabilité d'une intensité qu'elle n'avait encore jamais connue. Petit Astre ne pût supporter de voir davantage la chatonne et la reine ainsi larmoyantes par sa faute. La cadette rejoignit sa cousine et enfouit sa truffe dans sa fourrure. Elle sentait ses flancs se soulevaient doucement au rythme de sa respiration ; indiquant qu'elle s'était endormie.

« Je suis désolée, si désolée... »

Elle ne savait pas si elle avait formulé cette phrase très doucement ou si elle l'avait simplement pensé. Dans tous les cas, cela importait peu puisqu'elle dormait. Chant des Cerisiers quant à elle, éclata en sanglots, tant et si bien qu'elle ne remarqua même pas que Petit Astre était désormais à l'entrée de la tanière. Au moment où elle en sortait, sa tante murmura deux mots, inaudibles.
Elle était dans le camp, le soleil commençait doucement sa descente dans le ciel. Mais l'astre solaire était encore assez haut pour préserver la couleur bleutée des cieux. Elle se dirigea vers l'arrière de la pouponnière, et ainsi débuta sa fugue du Clan du Vent. Sa place n'était pas là après tout, sa tante et sa cousine avaient déjà tant fait  toutes les deux pour elle...
Petit Astre se retrouvât en un rien de temps au beau milieu d'une plaine si grande qu'elle n'en voyait plus la fin. Alors, elle continua à marcher sans trop savoir où ses pattes la menaient. Malgré tout, elle n'était qu'une chatonne, elle eut donc très vite mal aux pattes. Pourtant, elle continua de s'éloigner du camp malgré la fatigue. Le vent soufflait sur la Grande Plaine, aplatissant ainsi l'herbe et les quelques fleurs au sol sur son passage. Il sifflait doucement dans ses oreilles et rapportait avec lui divers mystérieux parfums. Elle aurait dû se réjouir à l'idée de pouvoir courir partout où elle le souhaitait, dans toutes les directions, tant l'excitation était grande et incontrôlable. Pourtant, la joie n'était point. Son cœur était bien trop attristé et lourd pour ressentir une pareille émotion. Alors, elle continua à marcher elle ne savait trop où, écoutant une voix lourde de reproches qu'elle ne connaissait nullement, dans sa tête. Et elle lui répétait les mêmes choses, encore et encore.

« Inutile. Idiote. Méchante. C'est ta faute. Tu ne mérites pas d'être aimée. »

Puis, elle se souvint. Tous les chatons avaient des parents, donc elle en avait également... Avant. Elle n'y avait jamais réellement pensé auparavant. Après tout, elle avait toujours vécu avec Chant des Cerisiers et Petit Érable. Elle ne les avait jamais connu, et d'ailleurs, personne n'avait jamais mentionné leurs noms ou même leur simple existence devant elle. Ses parents, la chatonne du rêve de sa cousine... Elle comprit, que les chats ne prennent pas le temps de parler.
Mais de toute façon, ses parents l'avaient probablement abandonnée, ils ne voulaient pas d'elle. Et puis, maintenant, cela importait peu... Du moins, c'était ce que Petit Astre voulait penser. Ses yeux piquaient, mais elle retint les larmes qui remontaient doucement. Ça ne servait à rien de pleurer, ce n'était pas à elle de pleurer.
Finalement, Petit Astre arriva dans un enfoncement dans le sol. Autour d'elle s'élevait vers le ciel trois grandes pierres, des menhirs. Ils étaient immenses, jamais elle n'aurait pensé voir une chose pareille en s'enfuyant. Elle leva très haut la tête, de sorte à voir le sommet des menhirs et le ciel. Là, elle vit une chose si belle qu'elle en eut le souffle coupé. Tandis qu'elle voyait à peine le bout de ces grandes roches, le ciel qui était teinté d'un dégradé de bleu assez foncé, puis de bleu clair à blanc, pour finir par un jaune clair loin dans l'horizon. Le manteau céleste était quant à lui parsemé d'innombrables morceaux de cotons aux couleurs grises et roses. Et au fur et à mesure, le ciel changeait de couleur. À la vue de ce spectacle, enfin, Petit Astre réussit à oublier ses problèmes.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Sam 13 Juin 2015, 21:45

Petit Érable se réveilla, triste, car la jeune chatte du rêve n'était pas revenue. Elle jeta un coup d’œil autour d'elle et vit, à l'autre bout de la tanière, la fourrure de Chant des Cerisiers, sa mère. Elle lui tourna délibérément le dos et sortit de la tanière pour aller manger un petit lapin. Cela lui prit un long moment, et la jeune chatonne eut le temps de réfléchir. Soudain, une évidence s'imposa à elle, terrifiante: ce silence... Où était Petit Astre? La rousse se releva rapidement et commença à faire le tour du camp, mais en vain... Elle fouilla chaque tanière, inquiète. Où était sa cousine? Elle tenta de se rappeler la dernière fois qu'elle l'avait vue...
La dispute avec Chant des Cerisiers!!! Petit Érable, encore plus inquiète, courut vers un passage qui menait hors du camp sans qu'elle aie à passer devant l'entrée principale. Arrivée dehors, dans la lande, elle s'arrêta. Où aller? Où donc? Qu'aurait-elle fait, elle?
Elle regarda alentour, à gauche et à droite, puis eut une certitude venue d'elle ne savait où.

« Petit Érable, va vers les trois pierres dressées, suis le vent et marche à travers la grande étendue de terre qui s'étend sous tes pattes...»


Cependant, elle écouta cette voix douce dans son oreille et se dirigea vers les Trois Menhirs, marchant à travers la grande plaine. Enfin, le soleil était en train de se coucher quand elle vit au loin les Trois Menhirs et la jeune chatte courut vers cet endroit, qui se dessinait dans le lointain. Elle arriva et trouva Petit Astre, assise paisiblement, admirant le coucher de soleil. Alors, l'aînée s'approcha pour murmurer à l'oreille de celle qui désormais, comptait plus que tout à ses yeux, pressant sa fourrure contre la sienne, le blanc de leurs deux pelages se fondant l'un dans l'autre, les tache rousses et noires s'alternant :

« Bah alors? Je me suis inquiétée...»

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Dim 14 Juin 2015, 03:24

Petit Astre était encore absorbée par le ciel, lorsqu'elle sentit une fourrure se presser contre la sienne. Puis, un murmure vint jusque dans son oreille.

« Bah alors? Je me suis inquiétée... »


Elle sursauta, surprise, puis pivota sur elle-même afin de voir qui se tenait près d'elle. Ne prenant pas la peine d'essayer de reconnaître sa voix. Là, elle rencontra le regard de couleur vert-bleu de Petit Érable. À cet instant, plusieurs questions fusèrent dans son esprit. Pourquoi était-elle venue ? Comment l'avait-elle retrouvée?  Pourquoi s'inquiétait-elle pour elle alors que les rôles devraient être inversés ? Et encore tant d'autres.  Mais Petit Astre n'eut la force de lui poser la moindre de ces questions. Et à la place, elle fondit en larmes, se pressant davantage contre sa cousine.

« Je suis désolée... »


Sa présence la calma, et une fois ceci fait, elle aurait pû lui poser les questions qui lui trottaient dans la tête. Pourtant, elle tâcha de ne pas le savoir. Et laissa les choses comme elles les étaient.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Dim 14 Juin 2015, 04:14

« Je suis désolée...»

Cette phrase, Petit Astre l'avait murmuré sincèrement, et Petit Érable comprit que sa cousine devait partir, cet après-midi là. Elle se pressa contre sa cadette, lui transmettant compassion, tendresse et amitié. Elles restèrent la, tout simplement, un court moment, puis la rousse murmura:

« Et tu n'as aucune raison de l'être...»


Elle donna alors un coup de langue réconfortant sur l'oreille de sa cousine et regarda le soleil disparaître au loin. La nuit allait venir. Curieusement, la petite chatte se sentait libre et forte, avec celle qui était désormais à ses yeux sa seule famille.

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Dim 14 Juin 2015, 08:23

Après s'être excusée, un court silence s'installa, avant que l'aînée ne murmure en réponse à sa cadette.


« Et tu n'as aucune raison de l'être... »


Elle lui donna un coup de langue sur l'oreille. Mais Petit Érable ne pouvait pas penser ce qu'elle venait de dire, Petit Astre avait toutes les raisons du monde pour être désolée. Et jamais elle ne se le pardonnerait. Alors, sans qu'elle ne s'en rende compte, elle s'emporta.


« Comment tu peux dire une chose pareille !? Tu as bien vu la réaction de ta mère !! Et elle a dit que... »


Sa voix se cassa avant qu'elle ne puisse finir sa phrase. Elle regarda un instant les yeux de sa cousine, pour voir si elle avait compris ce qu'elle voulait dire. Mais elle avait certainement compris, malheureusement. Elle soupira, regardant le ciel qui s'assombrissait de plus en plus alors que le soleil avait disparu. Petit Érable devrait rentrer avant qu'il ne fasse nuit. La cadette ne savait pas ce qui lui arriverait en restant seule ici ; mais rien ne sera plus pareil désormais. Elle ne pourrait plus être avec Petit Érable sans repenser à cet événement et en avoir honte. Elle ne pourrait plus regarder Chant des Cerisiers dans les yeux, le poids de sa culpabilité serait trop lourd.
Un vent froid balaya la plaine sous lequel Petit Astre frisonna. Finalement, elle reprit.


« Tu devrais... Rentrer... »



La chatonne se mit dos à sa cousine, incapable d'affronter son regard. Alors que le sien, vague, se perdait dans le paysage autour d'elles.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Dim 14 Juin 2015, 14:59

« Comment tu peux dire une chose pareille !? Tu as bien vu la réaction de ta mère !! Et elle a dit que... »


Petit Astre avait répondu avec colère, et sa cousine en fut un peu blessée. Cependant, elle ne montra rien de sa tristesse et de sa colère. Elle resta là, près de sa cousine, plantant ses prunelles turquoises dans celles de la chatonne noire et blanche, avant de se coller un peu plus à elle, qui frissonnait. C'est alors que celle-ci murmura:

« Tu devrais rentrer...»


Petit Érable ne répondit rien, sur le moment, regardant avec peine sa cousine, qui lui tourna le dos, se détachant d'elle. Puis elle trouva le courage de répondre:

« Peu importe ce que tu as dit et ce que tu as fait, tu étais, tu es et tu restes ma cousine. Je ne te laissera pas, toi ma seule famille. Alors si tu ne dois jamais reparaître, je ne reparaîtrai pas. »

En une courte phrase, elle avait réussi à résumer toutes ses pensées : son attachement pour sa cousine, au risque de renoncer au dernier espoir concernant la chatonne du rêve et à son clan, son indifférence froide pour sa mère depuis la fureur inexpliquée de celle-ci, et son pardon.
Puis elle s'avança, s'assit et observa les étoiles, attendant une réponse de Petit Astre. L'une d'elles brilla plus fort, lui sembla t-il, et elle entendit à nouveau la voix qui l'avait guidée :

« Prends soin d'elle, Petit Érable, et surtout... Prends soin de toi. »

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor


Dernière édition par Petit Erable le Jeu 22 Oct 2015, 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 26 Aoû 2015, 11:12

Petit Astre fixait encore le paysage d'un regard vide, dos à Petit Érable. Mais elle avait beau l'air absente, le silence qui s'était installé après qu'elle ait demandé à sa cousine de rentrer était de plus en plus lourd. Et elle en supportait de moins en moins le poids. Elle ne comprenait pas, elle était juste derrière elle, elle était toute proche. Et pourtant, la cadette avait l'impression que des kilomètres les séparaient. Elle avait beau être là, elle se sentait quand même seule. Petit Astre savait qu'elle ne pourrait jamais vivre en solitaire. Même si elle pouvait survivre, même si elle était plus grande. Ce n'était pas une vie pour elle. Alors, est-ce que c'était des paroles en l'air depuis le début ? Elle n'en savait rien elle-même, simplement que toutes ces paroles étaient sorties sans avoir prit le temps d'y réfléchir. Finalement, Petit Érable brisa le silence.


« Peu importe ce que tu as dit et ce que tu as fait, tu étais, tu es et tu restes ma cousine. Je ne te laissera pas, toi ma seule famille. Alors si tu ne dois jamais reparaître, je ne reparaîtrai pas. »


L'aînée s'avança afin de s'asseoir près d'elle. Le ciel était à présent gris, et quelques points blancs commençaient à faire leur apparition en son milieu.


« Je suis une idiote... »


Et comme si elle n'avait rien dit, elles observèrent ensemble le ciel alors que ces étranges points blancs se distinguaient progressivement du ciel alors qu'il s'assombrisait. Pourtant, l'un d'entre eux semblait briller d'une lumière plus intense et plus belle que les autres. Finalement, elle revint à la réalité. Petit Erable était sa seule famille, et tant qu'elles seraient ensemble, le reste lui importait peu. Pourtant, il valait mieux pour toutes les deux qu'elles rentrent au Clan. Alors, elle se retourna vers sa cousine. Elle était aussi souriante et paraissait aussi heureuse que d'habitude, comme si rien des évènements négatifs d'aujourd'hui n'avait eu lieu.



« On rentre ? »


_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 




Dernière édition par Petit Astre le Jeu 22 Oct 2015, 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Ven 28 Aoû 2015, 22:42

Apaisée, Petit Erable regardait le ciel. Elle réfléchissait à ce qu'impliquait son choix. Si Petit Astre refusait de rentrer, elles devraient chasser, trouver de l'eau, un abri, et Petit Erable devrait les soigner... Mais elle ne connaissait pas toutes les plantes... Elle craignait davantage pour sa cousine que pour elle-même, en réalité... Puis Astre se tourna vers elle, et la chatonne rousse lui sourit. Alors la chatonne au pelage noir et blanc murmura :

«On rentre?»


Le sourire de l'aînée s'élargit. Elle se leva et fit signe à sa cadette de la suivre, et déclara, en avançant vers la direction du camp:


«Viens, "petite soeur", rentrons chez nous... »

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 28 Oct 2015, 04:22

Le sourire de Petit Érable s'élargit après avoir entendu la question de sa cousine. Elle se leva, puis fit signe à Petit Astre de la suivre. Alors qu'elles avançaient sur le chemin du retour du Clan du Vent

« Viens, "petite sœur", rentrons chez nous... »

A ces mots, Petit Astre s'arrêta net. Elle ne pouvait pas bien l'avoir entendu, "petite sœur"... ? La chatonne bicolore resta immobile un instant, puis elle courut en direction de sa cousine qui n'avait pas eu le temps de remarquer que la cadette s'était arrêtée. Lorsqu'elle arriva de nouveau au niveau de Petit Érable, elle ne lui laissa pas le temps de comprendre ce qu'il se passait et se jeta sur elle.

« Je t'aime grande sœur !!! »

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 28 Oct 2015, 04:44

Petit Erable n'a pas le temps de réaliser pleinement la valeur de ses mots qu'une tornade bicolore se jette sur elle, la projetant au sol. Elle roule dans la bruyère, sa cousine, ou plutôt sa sœur, toujours accrochée à sa fourrure. Gênée, elle miaule alors, hésitante, de façon désordonnée, battant des pattes dans tous les sens :

"Wow. Okay. Intéressant. C'est... Bien. Cool. Inattendu..."

Elle sait qu'elle agit de manière étrange, mais elle n'est pas très tactile... Alors, Astre lève ses yeux vers elle en une mimique qu'elle trouve aussitôt adorable, avant de demander :

"Quoi? On dirait que tu n'as jamais fait ça à personne?"

Erable rougit brutalement tout en la regardant. Son innocente petite sœur... Elle ne peut évidemment pas savoir. La jeune chatte rousse et blanche murmure :

"Parce que je ne l'ai jamais fait, tite sœur."

Puis elle lui rend son étreinte avec timidité, avant de se relever. Puis toutes deux reprennent la route, heureuses. Elles traversent la lande, appréciant le vent qui ébouriffe leur fourrure. Mais tandis qu'elles s'approchent du camp, l'humeur d'Erable s'assombrit, au souvenir de la dispute avec sa mère, Chant des Cerises... Comment pourra-t-elle jamais lui pardonner la fugue de la toute petite chatonne à la fourrure si douce, pressée contre son flanc? Comment pourra-t-elle jamais regarder la femelle dans les yeux, ces yeux ambrés qui lui rappelleront toujours l'air triste dans ceux, vairons, de Petit Astre? Alors, bien trop vite à son goût, l'entrée du camp se dessine devant elles. Elle s'arrête un moment, puis, avec un petit pincement au cœur et beaucoup d'appréhension, elle passe l'entrée, la peur au ventre.

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Mère des Dragons
Messages : 1454
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 28 Oct 2015, 06:11

Alors que Petit Astre atterrit sur Petit Érable, cette dernière fut projetée au sol après s'être reçu l'impact de la chatonne qui était à peine plus légère qu'elle. Elles roulèrent toutes deux dans la bruyère tandis que Petit Astre restait accrochée à la fourrure de celle qui était désormais sa sœur. Alors que la chatonne noire et blanche n'avait toujours pas relâché sa prise, l'aînée miaula avec hésitation, gênée, agitant de façon désordonnée ses pattes sans trop savoir où les mettre.

« Wow. Okay. Intéressant. C'est... Bien. Cool. Inattendu... »


Ne comprenant pas trop sa réaction, Petit Astre leva ses yeux vairons d'un regard interrogateur pour croiser ceux turquoises de sa sœur.

« Quoi ? On dirait que tu n'as jamais fait ça à personne ? »

Petit Érable semblait gênée, un court silence s'installa alors avant qu'elle ne murmure :

« Parce que je ne l'ai jamais fait, tite sœur. »

C'était... Étonnant... Petit Érable lui rendit avec timidité son câlin, puis se releva. Elles reprirent ensuite leur route, heureuses, et aussi sautillante dans le cas de Petit Astre. Et à travers la lande, elles profitèrent toutes deux du doux et frais vent nocturne. Enfin, beaucoup plus vite qu'elle ne l'eut cru, elles purent discerner malgré la pénombre les contours du Clan du Vent. A la vue de l'endroit où elles vivaient, insouciantes, Petit Astre pressa le pas jusqu'à l'entrée. Contente de pouvoir retrouver son nid de bruyère chaud dans la pouponnière. Aujourd'hui, sa première journée qu'elle avait passé les yeux ouverts, avait été très fatigante. Et elle n'attendait que le moment où elle se roulerait confortablement en boule dans la bruyère et les plumes pour se jeter dans les bras de Morphée.
Finalement, elles arrivèrent toutes les deux devant l'entrée du camp. Il est important de noter que, malgré le pas pressé de Petit Astre et la lente marche de Petit Érable ; elles étaient arrivées en même temps dû aux courtes pattes de la chatonne noire et blanche qui lui conférait une vitesse égale à celle de sa sœur. Cette dernière s'était d'ailleurs arrêtée. La cadette put ressentir la peur et l'appréhension de son aînée. Et, très vite, elle put également être elle aussi prise de ses mêmes sentiments lorsqu'elle se souvint de Chant des Cerises. Finalement, elles pénétrèrent doucement dans le camp. A la seconde près, un obus roux fonça sur elles.

_________________
« We're all stories in the end, just make it a good one, eh ? » The 11th Doctor.
« What's the point of being grown up if you can't be childish sometimes ? » The 4th Doctor

The Story of a Motherfucking Fangirl !!:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutoisthebestlollollol.corgiorgy.com/
avatar
Chaton & Journaliste
Messages : 1074
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   Mer 28 Oct 2015, 06:39

Une tornade rousse se précipita vers les deux chatonnes sitôt qu'elles eurent posé une patte dans le camp. Alors Petit Erable soupira. Chant des Cerises était la dernière personne en ce monde qu'elle aurait voulu voir en cet instant précis. Malheureusement, elle n'avait pas particulièrement le choix... Elle respira profondément, regrettant sa bonne humeur d'il y avait à peine quelques minutes, et se prépara à faire d'éventuelles excuses. Mais toutes ses bonnes résolutions furent aussitôt oubliées quand sa mère se dirigea vers elle dans l'intention d'un câlin, un air inquiet sur le visage en les bombardant de questions :

"Vous allez bien? J'ai eu peur... Vous n'avez rien, c'est sur? Où étiez-vous? Pourquoi être parties? J'ai eu peur... Petit Erable? Fifille, ça va?"

Alors la chatonne rousse et blanche vit rouge et toutes ses belles pensées furent balayées d'un coup. Elle lança un regard aussi froid que la glace à sa mère, et lui infligea un vent... Non, le mot était trop faible. Un ouragan mémorable, avant de finalement lâcher :

"Ne t'approche plus jamais de moi. Tu n'es pas ma mère... Sans toi et ta précieuse intervention, Astre n'aurait pas fugué. Alors excuse-moi de ne pas t'enlacer quand tu reviens là comme une fleur en croyant que tout te sera pardonné..."

Puis elle s'enfuit, éclair de fourrure rousse, vers la tanière des guerriers, dans l'intention d'aller retrouver Eclair Amarante. Lui, au moins, ne lui crierait pas dessus et ne serait pas un hypocrite débile !!!

_________________


"Please, don't go..." Clara Oswald to 11th Doctor
"I don't want to go..." 10th Doctor
"But times change, and so must I...
I will always remember... When the Doctor was me." 11th Doctor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's fly with the birds !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's fly with the birds !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Up with the birds » ~ PV Louis (terminé)
» La Confrontation des BOP [Birds Of Prey]
» The thorn birds
» [Quête du Mois] Lizards, Birds, Whales, Chipmunks and gargoyles. Welcome to Freektown USA
» Little birds,come to play with me .. ~ [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Tanières :: La Pouponnière-