La Guerre des Clans Remember
Bienvenue jeune étranger ! N'aie aucunes craintes envers la forêt, peut-être qu'ainsi elle impressionne, mais elle renferme un grand mystère ... Viens le découvrir, en la pénétrant ! Deviens le guerrier le plus farouche, ou la guerrière la plus douce. Créé ton histoire en foulant le sol de la forêt de Cerfblanc, on attend que toi !



 

Partagez | 
 

 Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥   Lun 04 Mai 2015, 18:29

Rencontre plutôt désagréable
Yellow' & Purple ♥
Nuage d'Oranger ouvrit ses yeux verts émeraudes. Le soleil lui réchauffait le pelage. Elle venait de faire un rêve étrange. Rien d'important. Depuis quelques jours déjà, le soleil avait remplacé la pluie. Il ne faisait toujours pas chaud comme pendant la saison des feuilles vertes, et le gibier n'était pas plus abondant, mais c'était déjà ça. Nuage d'Oranger détestait la pluie par dessus tout. Elle empreignait son pelage et la faisait grossir. Elle n'arrivait plus à marcher droit. Et puis, pluie était souvent égale à la mauvaise saison. Mauvaise saison était souvent égale à maladie. Maladie... Ne pense pas à ça.. Elle chassa l'idée de sa tête et se leva. Ses pattes étaient engourdies, et elle avait mal à la patte arrière. Elle avait sûrement dû dormir dans une mauvaise position. Quand elle sortit de la tanière, elle s'apprêta à se diriger vers son lieutenant, comme tout les matins, quand elle s'aperçut que son camp était étrangement vide. Les patrouilles sont déjà parties! Nuage d'Oranger feula. Pourquoi ne l'avait t'on pas réveiller ?! Elle était la plus vielle apprentie, la plus rapide ! Bien que du haut de ses 10 lunes, Nuage d'Oranger avait toujours soif d'apprendre. Son mentor, Eclair Amarante, en était même fatiguée quand Nuage d'Oranger redemandait encore une autre technique de chasse.
La jeune chatte rousse fit demi tour et se dirigea alors vers la sortit du camps, quand elle croisa Chant de Sirène et Nuage de Perle, sa nouvelle amie. Elle salua de la tête sa soeur et demande à Nuage de Perle si elle voulait venir avec elle. Elle refusa tristement, mais elle lui annonça d'un ton exciter qu'elle devait s'entraîner avec de nouvelles techniques de combat.Les techniques de combat.. Bien que Nuage d'Oranger en connaissaient beaucoup, elle ne s'en était jamais servit. Elle n'avait encore jamais combattu auprès de ses camarades de clans, et le clan des étoiles sait qu'elle en avait envie !
Elle trottinait désormais la gueule entrouverte, prête à détecter la moindre odeur de lapin. Soudain, elle s'arrêta. Elle venait de repérer un gros lapin à 10 queue de renard d'elle. Elle s'avança doucement,et quand elle fit plus qu'à quelques queues de renard. Elle fit un bond énorme, puis commença à le poursuivre, quand on douleur à sa patte arrière se fit ressentir. Elle cria, et s'écroula par terre. Elle resta comme ça pendant quelques minutes, puis se releva. Ils vont croire que je suis faible si je reviens sans aucun gibier..
Peu de temps après, elle était sur les territoires libres, où elle pourrait chasser les souris en un seul bond, ce qui était plus pratique avec sa patte. Elle avançait, attendant de trouver du gibier, quand elle sentit une autre présence. Un chat du clan de l'ombre ! Elle tenta de faire demi tour, quand elle entendit un feulement de la par de l'autre chat. Elle s'approcha et découvrit un chat coincé dans un étrange truc en métal. Elle se souvint alors que Eclair Amarante lui avait fait une leçon sur ses genres de choses. Un piège à renard ! Elle entreprit d'essayer d'identifier le chat qui c'était fait prendre, quand elle retint son souffle.
Ce n'était d'autre que le chef du clan de l'Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Δ Petit
Le chat lumière
Messages : 1162
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥   Mer 06 Mai 2015, 18:37


Les rayons dorés venaient créer des doux reflets ébènes sur la nuit qui parcourait mon corps. Mon visage était caché dans l'ombre, alors que cette lumière mouchetait le sol de sa pureté. Le sol sous mes pattes était glacé. Je me relevai alors, dans un mouvement lent, fatigué. A chacun de mes pas le contact avec la pierre froide me faisait frissonner. Cette fraîcheur remontait en moi, m'illusionnant un hiver glacial. L'hiver ... Mes griffes recourbées faisaient un cliquetis incessant contre le sol, une mélodie répétitive qui résonnait dans mon antre silencieuse.

Cette grotte était tout sauf vide. Solitude, tristesse, souvenirs brisés, cauchemars, tous régnaient ici. Même la haine, en retrait dans ces ténèbres jamais éclairés par la lumière. Mon souffle se faisait lent, presque inexistant, si discret. Les yeux vides, je passai le rideau de lierre qui masquait l'entrée. Le soleil m'aveugla un instant, avant que mes pupilles s'habituent à cette soudaine luminosité. Le camp grouillait d'activité. Ces fourmis qui allait par-ci, par-là, pour satisfaire les désirs du monarque.

Sans un bruit, je me faufilai silencieusement, comme une ombre. Tous ces regards, je ne les supporte pas. Ces sourires niais qui se dessinent sur leurs visages. Savent-ils pourquoi ils les font ? N'ont-ils donc jamais posé la question ? Mes yeux se détournèrent de ce spectacle de pantins ridicules. Je restai cependant muet. Pourquoi les priver de leur utopie ? Ils ont l'air si heureux. C'est ça le bonheur ? Grimacer à tout va ? Pourquoi tout est facile pour eux ?..

Le vent secouait ma fourrure, tel un océan noir agité. Ces vagues se prolongeaient jusqu'au vide. Mes pattes foulaient le sol de mon territoire, dans une cadence rapide. Mon regard fouillait les alentours, comme fous. Ma course s'accéléra, comme les battements de mon cœur. Le sentiment de désespoir serrait mes entrailles, face à ces lieux que je connaissais. Que je connais trop. Comment oublier ? Comment faire face ? Comment laisser le temps l'emporter ? Ils sont toujours là.

Mes pas m'emmenaient aux Quatre Chênes, vers la frontière venteuse. La bruyère se faisait secouer par la brise chaleureuse. Mais mes yeux voyaient autre chose. Ce qui s'était passé ici il y a bien des lunes. Apeuré par ma blessure ancienne, je m'arrêtai net. Ces images douloureuses défilaient devant mes iris, sans s'arrêter. Le sang, tout ce sang. Et elle ... Pourquoi ? Cette cicatrice me lançait, sans cesse, revenait, sans jamais vouloir disparaitre. Affolé, je commençais à reculer vivement sans regarder où j'allais.

Alors que je me retournais, je trébuchai sur une pierre, puis mon cou fut attiré au sol. Je sentais comme des griffes qui rentraient doucement dans ma chair. La douleur m'arracha un cri souffrant, qui s'effaçait, emporté par le chant de la nature. Je louchai alors pour essayer d'apercevoir ce qui m'avait attrapé. Un collet de renard. Mes larges pattes fouillaient désespérément le sol, à la recherche du bâton à déterrer. Je faisais valser la poussière dans tous les sens, tel un balai comique. Ma peur se sentait à tous les kilomètres aux alentours. Mon feulement féroce résonna dans le ciel lorsque je n'arrivais pas à trouver ce que je cherchais.

Je sentis alors l'odeur du Clan du Vent. Pourquoi à ce moment-là ?! Je sentais le fil du piège se serrer encore plus autour de mon cou. Ma douleur se faisait horrible, et mon sang coulait en épais filets de gouttes écarlates. Je vis alors une silhouette rousse apparaitre. Echo... Etoile des Flammes ? Mon regard intense se renforça par une colère noire. Cette vague de colère se déversait jusqu'aux pattes de la nouvelle venue. Je feulai alors, de ma voix glaciale :

« Dégage d'ici ! Je n'ai pas besoin de toi, ni même de ton aide, et encore moins si ça vient de, d'une saleté comme toi ! Je continuai alors, grondant de plus belle, alors que ma voix faiblissait.Je ne veux pas de ta pitié, et ne crois pas que je te serais reconnaissant si tu fais quoi que ce soit Etoile des Flammes, je te hais depuis ce jour, alors recule, ne t'approche pas, laisse-moi en... »

Je ne pus terminer ma phrase. La douleur se faisait trop intense. Mes yeux se fermèrent vivement. Je voulais disparaitre d'ici, m'enterrer sous terre. Mes griffes se plantaient dans le sol, créant des profonds sillons. Mon souffle était haletant, et je n'entendais que les battements de mon cœur résonner dans mes oreilles.

 

_________________






-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-remember.forumactif.org/
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥   Mar 12 Mai 2015, 22:20

Le chef n'avait pas l'air de l'avoir aperçut. Nuage d'Oranger tenta de reculer, mais Etoile Embrasée savait déjà qu'elle était là. Et puis, même si Nuage d'Oranger n'aimait vraiment pas le chat de l'Ombre, elle se devait de l'aider. Même si il n'était pas de son clan, la gentillesse l'emporta sur Nuage d'Oranger. Elle ne pouvait pas laissée un chef, si puissant, coincé dans un piège à renard. Elle trouvait ça limite ridicule, le si puissant Etoile Embrasée, retrouver coincé dans un stupide piège, qu'on apprenait à éviter étant apprenti. La jeune apprentie s'empêcha de pouffer de rire, et commença à s'avancer quand elle entendu la voix du meneur s'élever :

« Dégage d'ici ! Je n'ai pas besoin de toi, ni même de ton aide, et encore moins si ça vient de, d'une saleté comme toi ! »

L'apprentie rousse recula de stupéfaction. Pourquoi le chat de l'Ombre disait qu'elle était une saleté sans l'avoir vu ? Comment pouvait t'il juger sans connaître ? Encore une caractéristique de Etoile Embrasée sûrement! Elle n'aimait vraiment pas beaucoup le meneur, elle le trouvait effrayant, et odieux.

«Je ne veux pas de ta pitié, et ne crois pas que je te serais reconnaissant si tu fais quoi que ce soit Etoile des Flammes, je te hais depuis ce jour, alors recule, ne t'approche pas, laisse-moi en... »

Soudain, le cerveau de la jeune apprentie se mit en marche : Etoile Embrasée ne parlait pas d'elle ! Soulagée, elle retira ses paroles pensé sur le meneur quelques temps avant et tenta de comprendre le sens des paroles du chat noir. Etoile de Flammes ? Et puis de quel jour parlait t'il ? Nuage d'Oranger devait t'elle aller l'aider ? Elle s'avança, un peu plus sûr d'elle. La voix du meneur était affaiblie, il fallait qu'elle l'aide. Mais pourtant, une petite voix lui disait de s'enfuir très loin, et de ne plus jamais revenir. Mais si elle le laissait là, il perdrait toutes ses vies, et Nuage d'Oranger se sentirai coupable. TRES COUPABLE. Et puis, elle voulait savoir l'histoire de Etoile Embrasée et Etoile de Flamme. Et puis, l'apprentie était très curieuse et adorait les ragots, ce qui lui valait certaines critiques parfois, de ses camarades.

« Euh.. Désolé, mais c'est pas Etoile de Flamme, enfin non pas désolé, puisque apparemment tu voulais pas la voir.. Euh.. Tu veux que je t'aide ? »

Elle ne savait pas si elle devait mettre de l'humour. Elle avait opté pour, histoire de détendre l'atmosphère.. Mais sa blague était tombée à plat. Elle tenta de sourire, mais son ventre et sa gorge se nouèrent, et elle ne pu que qu'agiter la queue. Il ne peut rien te faire, il est coincé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Δ Petit
Le chat lumière
Messages : 1162
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥   Ven 15 Mai 2015, 11:19




Mes yeux se plissèrent, à l'approche de la nouvelle venue. Je fus étonné en voyant que la personne que je prenais pour Étoile des Flammes ne l'était pas. Ce n'était qu'une simple apprentie. Elle ressemblait à la meneuse, mais en plus petite et le poil court. Je détournai le regard, honteux de m'être trompé ainsi. Je ne saurais dire si c'est une insulte à la chef rivale ou un compliment. Après tout je n'avais jamais vu la novice qui s'était approchée. Je ne la connaissais pas.

Je voulais prononcer quelques paroles mais aucun son ne sortit de ma gorge. J'avais honte d'être ainsi. Attrapé par un collet de renard, impuissant, moi, Étoile Embrasée. Je devais faire pitié, couché sur le sol, essoufflé et souffrant. Mais n'est-ce pas comme tel que je suis ? J'ai été pris au piège, et depuis la douleur me lance toujours, et ne veut partir. Comme emprisonnée en moi, pourquoi ne prend-elle donc pas son envol ? Abandonne-moi, je ne veux plus de toi.

J'ai trouvé le bonheur avec elle, alors que toi tu m'as fait tellement souffrir. Dire que pour moi tu étais bien plus qu'une amie précieuse. Tu étais une partie de moi. Et tu t'es enfuie. Tu avais dit que ce serait égal entre nous, et je te surprends en souriant à ses côtés, comme si de rien n'était. Le fil d'acier resserrait son étau autour de mon cou doucement, comme s'il savourait de me torturer, de me faire du mal.

O Clan des Étoiles, dites moi juste pourquoi les bipèdes font cela. Quel est l'intérêt de chasser des pauvres renards ? Je restai muet, fermant mes yeux. Le noir, rien que le noir. Mes pensées étaient vides, tout ce qu'il y avait c'était la douleur qui se resserrait autour de ma gorge, comme pour la briser et détrôner ma tête. Le sang sinuait autour de cette blessure, alors que mes griffes aiguisées se plantaient dans le sol, comme pour essayer de s'échapper de cette injustice. Une voix cristalline brisa le silence que j'écoutais, comme le son d'un grelot au milieu de la nuit :

« Euh.. Désolé, mais c'est pas Etoile de Flamme, enfin non pas désolé, puisque apparemment tu voulais pas la voir.. Euh.. Tu veux que je t'aide ? »

Quelle question. Mais après tout si elle ne m'aide pas ça ne m'étonnerait pas. Le Clan du Vent tout entier est odieux. Cela serait tellement meilleur si le meneur qui les déteste perde la vie. Tellement plus simple. Puis Croc Hivernal deviendra Étoile Hivernale, et la paix pourrait régner dans la forêt, grâce à sa gentillesse et son entrain. Quelle fin pour moi, je ne l'imaginais pas comme ça. Je me voyais crever dans une bataille, en protégeant les miens. Finalement peut-être que non.

Mon regard brûlant se leva vers la femelle, plongeant dans ses propres iris. Dans mes yeux valsaient différentes émotions, la douleur, ainsi que de la tristesse, puis une petite fierté. Je ne voulais pas de la pitié de la femelle. Qu'elle fasse le choix qu'elle veut, dans les deux cas se sera bon et mauvais. Enfin mauvais pour moi. De toute façon, je ne m'attache pas à la vie, je n'ai pas peur de la mort. Le problème c'est que j'ai encore des choses à accomplir ici bas, des vengeances à terminer.

C'est alors que mon regard se voila, et mon corps entra en transe. La bruyère sous mes pattes avait disparue. Je ne sentais plus la blessure que m'avait infligé le collet, juste un silence pesant. Mes yeux s'ouvrirent alors sur les Quatre Chênes. Seulement ce paysage n'était pas le même. Comme étoilé, givré. Même qu'un vent doux et chaleureux en caressait les cimes, faisant danser les feuilles qui les déguisaient. Les effluves que dégageaient les lieux étaient ceux de plusieurs félins qui m'étaient familiers.

Ceux-ci m'entouraient de visages bienveillants, d'un éclat pâle tel des étoiles. Les félins qui m'encerclaient n'étaient que ceux qui m'avaient accordé des vies. J'inspirai avant d'expirer longuement. Je savais ce qui m'arrivait, et je l'avais deviné en voyant ma silhouette presque invisible dans leurs rangs. Comme un fantôme, qui allait les rejoindre. Ma tête se baissa, alors qu’Étoile de la Nuée s'était approchée de moi, d'une démarche douce.

« Tu viens de perdre ta première vie. »

_________________






-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-remember.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre plutôt désagréable ll Purple ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» Purple Haze
» esclavagiste purple haze 08/01/1461 (coupable)
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans Remember :: Les Quatre Chênes-